vendredi 31 mars 2017

Filets de poisson, croûte de noix de cajou +


Nous avions tant aimé l’enrobage au wasabi dans une improvisation récente, j’étais impatiente de l’essayer avec d’autres poissons et d’autres noix. Un plaisir gustatif aussi vif pour cette méthode savoureuse d’une simplicité enfantine. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
280 g de filets d’aiglefin en quatre morceaux, ou autre poisson blanc 
Sel et poivre du moulin, au goût 

Enrobage au wasabi 
3/4 c. à thé de wasabi 
2 c. à soupe de mayonnaise légère 
1 c. à soupe de yogourt nature

Enrobage croustillant aux noix de cajou 
3 c. à soupe de chapelure panko 
2 c. à soupe de noix de cajou au naturel (environ 10) 
1 c. à thé de curcuma 
Sel au goût 

Garnitures facultatives 
Oignons verts, émincés 
Dés de poivron doux 

La cuisson se fait sur la grille du centre dans un four à 400 °F. 

1. Dans un petit hachoir, broyer les noix de cajou sans les réduire en poudre. Transférer dans un petit bol et y ajouter la chapelure panko. Saler et réserver. 

2. Dans un petit bol, réunir le panko, les noix de cajou et le curcuma. Saler légèrement et réserver. 

3. Sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin, saler légèrement les filets, les tartiner d’un seul côté de l’enrobage au wasabi. 

4. Saupoudrer ensuite les filets de l’enrobage aux noix de cajou avant d’enfourner la plaque. 

5. Cuire entre 8 et 10 minutes, puis garnir de dés de poivrons doux ou d’oignons verts. 

 Servis ici avec un riz basmati aux champignons et une bonne salade.


jeudi 30 mars 2017

Moules à l’indienne, version express


Je ne connais pas de façon plus simple, et plus rapide, de cuire les moules et de préparer une sauce aux saveurs indiennes, ce qui ne l’empêche nullement d’être délicieuse. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 sac de moules de 900 g, brossées et rincées 
1/2 tasse de vin blanc ou de bouillon de légumes 

Sauce à la pâte de cari 
3/4 tasse de mélange laitier à cuisson 5 % ou de crème légère 15 % 
2 tomates entières en conserve + 2 c. à soupe du jus de la conserve 
1 c. à thé rase de pâte de cari relevée, par exemple pâte de cari Madras 
1 c. à thé rase de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1 blanc de poireau, émincé 
1 belle gousse d’ail, pressée 
Sel et poivre du moulin au goût 

1. Dans un grand poêlon avec couvercle, faire ouvrir les moules dans le vin blanc. Il suffit de porter le tout à ébullition, à couvert, et de laisser bouillonner à bonne intensité de trois à cinq minutes. Lorsque les moules sont toutes ouvertes, les égoutter simplement sans conserver le liquide de cuisson. Jeter les moules qui sont restées fermées, s’il en reste. 

2. Retirer les coquilles des moules en ne conservant qu’une moitié de celles-ci, réserver. 

3. Préparer ensuite la sauce. Dans un contenant gradué, verser le mélange laitier ou la crème légère, ajouter les tomates, la pâte de cari et la fécule délayée. Mixer au bras mélangeur, goûter, assaisonner au besoin de sel et de poivre, réserver. 

4. Dans le poêlon ayant servi à cuire les moules, attendrir le poireau dans l’huile 3 minutes. Ajouter l’ail et cuire 1 min, puis verser le mélange crémeux au cari. Porter à ébullition, cuire 1 min. Si la sauce est trop épaisse, ajouter un peu de crème, remettre les moules dans le poêlon, couvrir et bien réchauffer. 

Servies ici avec des tranches de ciabatta grillées et frottées d’ail, et accompagnées d’une bonne salade.


mercredi 29 mars 2017

Filet de porc farci au pesto, version allégée


Ce n’est pas la première fois que je fais cette recette, mais je l’ai encore simplifiée en le farcissant avec un pesto moins riche et des ingrédients tout aussi savoureux. Ainsi préparé, le filet prend la forme d’un petit rôti et devient tendre et fondant. 

Appréciation du goûteur *** 
Ingrédients pour deux 
400 g de filet de porc 
1 c. à thé d’huile d’olive 
Sel, poivre et paprika au goût 

Pesto de coriandre 
2 c. à soupe de pacanes 
4 bouquets de coriandre, hachées au couteau 
1/2 petite courgette, en dés 
1 belle gousse d’ail, pressée 
1 c. à soupe d’huile d’olive 

Sauce au bouillon express 
1/2 tasse de bouillon de boeuf réduit en sel 
1 c. à soupe de sauce tamari ou soya 
1 c. à soupe de vinaigre balsamique 
1 c. à thé rase de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 

La cuisson se fait dans un four à 375 °F. 

1. Commencer par préparer le pesto. Dans un petit hachoir, l’accessoire fourni avec le bras mélangeur, fait très bien l’affaire, commencer par broyer les pacanes. Ajouter la coriandre hachée et mixer, puis intégrer l’ail, la demi-courgette et l’huile d’olive, en mixant. Saler et poivrer, on obtient environ 1/2 tasse. 

2. Trancher le filet en deux sur la longueur sans le couper entièrement, l’ouvrir en portefeuille pour qu’il puisse s’étendre en un seul plan. Saler très légèrement la viande. 

3. Tartiner l’intérieur du filet avec le pesto. Refermer le filet et le fixer à l’aide de petites brochettes comme le montre la photo ci-dessous. Déposer le filet dans lèchefrite un plat à four. Le ficeler avec de la ficelle de boucher comme sur la photo. Saler, poivrer et saupoudrer de paprika, puis badigeonner la viande avec l’huile. 

4. Enfourner et cuire entre 25 et 30 min. Retirer du four et laisser reposer le filet 5 min, recouvert d’un carré de papier alu. 

5. Préparer la sauce en réunissant tous les ingrédients dans une petite casserole. Pendant que repose le rôti, porter à ébullition le contenu de la casserole avec le jus de cuisson du filet qui s’est écoulé dans le plat. Laisser cuire 2 minutes et servir avec le filet, une fois débarrassé de ses brochettes et de la ficelle, et découpé en tranches.






mardi 28 mars 2017

Assiette gourmande au riz rouge


Nous aimons de plus en plus ces grandes assiettes sans viande faites de céréales ou de quinoa, de légumes variés et de fromage. Celle-ci se compose de riz rouge, de courge musquée, de chou frisé croustillant et de dés de cheddar fondu. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
3/4 tasse de riz rouge 
1 1/2 tasse de bouillon de légumes ou d’eau bouillante   additionnée de miso 
1 tasse de cubes de courge musquée 
1 c. à soupe de d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
3 feuilles de chou frisé, débarrassées de leurs tiges, en bouchées 
1 c. à soupe d’huile (pour asperger le chou) 
1/3 tasse de petits dés de cheddar 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F, sur la grille du centre et dure quinze minutes. 

1. Préparer d’abord le riz rouge, il cuit dans deux fois son volume d’eau ou de bouillon. Porter l’eau à ébullition, ajouter 1 c. à thé de miso au goût ou un cube de bouillon de légumes et laisser mijoter à couvert sur feu doux entre 40 et 45 minutes. 

2. Pendant ce temps, cuire les dés de courge sur la cuisinière dans un poêlon dans l’huile et le beurre, à couvert pendant une quinzaine de minutes. 

3. Sur une grande assiette à cuisson ou un plat allant au four doublée de papier parchemin, disposer le riz en trois grosses cuillerées à égale distance l’une de l’autre. Remplir les espaces qui restent avec le chou et les dés de courge. 

4. Saler et poivrer légèrement ceux-ci et asperger les bouchées de chou d’un peu d’huile d’olive, le passage au four les rendra croustillantes. Terminer avec les dés de fromage en les dispersant sur l’assiette. 

 5. Enfourner et cuire 15 minutes, ce qui permettra de réchauffer le tout et de faire fondre le fromage pour qu’il soit coulant.


lundi 27 mars 2017

Pavés de saumon au wasabi en croûte de sésame


Les amateurs de cuisine japonaise apprécieront sûrement cette improvisation qui met en valeur un trio de choix. Le poisson est tartiné d’un enrobage au wasabi, recouvert de graines de sésame et passé au four. Il faut surveiller la cuisson, il a suffi de trois minutes de distraction pour que le saumon soit légèrement trop cuit. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 pavé de saumon de 310 g, séparé en deux 
5 c. à soupe de graines de sésame 
Nouilles asiatiques pour deux 

Enrobage au wasabi 
1/2 c. à thé de wasabi* 
1 c. à soupe de yogourt nature 
1 c. à soupe de mayonnaise légère 

Sauce asiatique 
1/2 c. à thé de sauce sriracha, + ou - au goût 
2 c. à soupe de vinaigre de riz 
2 c. à soupe de miel 
2 c. à soupe de sauce tamari ou soya 
2 c. à soupe de saké ou de vin blanc 
6 c. à soupe d’eau 

 La cuisson se fait dans un four à 400 °F. 

1. Préparer d’abord la sauce qui parfumera les nouilles asiatiques. Réunir dans un bol tous les ingrédients et garder en attente. Faire chauffer l’eau des nouilles. 

2. Dans un petit bol, mélanger le wasabi avec le yogourt et la mayonnaise. Réserver. 

3. Sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin, déposer les pavés de saumon, le côté peau sur la plaque. Les tartiner du côté chair avec l’enrobage au wasabi. Puis recouvrir de graines de sésame et presser légèrement à l’aide d’un couteau. J’ai utilisé un mélange de trois couleurs, mais l’effet sera sans doute plus joli avec des graines de sésame dorées. 

4. Enfourner la plaque et cuire entre 7 et 10 min, j’ai laissé 12 min et c’était trop… 

5. Pendant ce temps, cuire les nouilles asiatiques en suivant les instructions sur l’emballage, elles ne requièrent ordinairement que 3 min de cuisson. Je me suis contentée de les arroser de sauce froide, mais ce serait une bonne idée de réchauffer la sauce au micro-ondes.

* Le wasabi est un condiment vert à base de raifort japonais. On le trouve au rayon de produits asiatiques dans toutes les grandes chaînes alimentaires.


dimanche 26 mars 2017

Cuisses de grenouille croustillantes cari-coco



Nous raffolons de ces repas panés sans friture que les cuisses de grenouille semblent apprécier tout autant. Pour cette nouvelle version, j’ai remplacé l’oeuf par un enrobage à la pâte de cari avant de rouler les gambettes dans un mélange de chapelure et de flocons de noix de coco. Tout simplement délicieux, mais encore meilleur avec la petite sauce à l’orange que j’ai oubliée hier ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 sac de cuisses de grenouille de 340 g, treize paires, décongelées et asséchées

Enrobage mayo-cari 
1 c. à soupe de mayonnaise légère 
1 c. à soupe de yogourt nature 
1/2 c. à thé de pâte de cari de Madras 

Croustillant cari-coco 
1/3 tasse de panko 
1/3 tasse de flocons de noix de coco non sucrés 
1 c. à thé de cari de Madras 
1 c. à thé de curcuma 
1/4 c. à thé de sel 
2 ou 3 c. à soupe de parmesan fraîchement râpé 

Sauce mayo-orange 
3 c. à soupe de mayonnaise légère 
2 c. à soupe de yogourt nature 
Le zeste de 1 orange 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F sur la grille au centre. 

1. Dans un petit bol, réunir les ingrédients de l’enrobage. 

2. Dans une assiette creuse, réunir les ingrédients du croustillant et bien mélanger. 

3. Badigeonner les cuisses de grenouille avec l’enrobage cari-coco, puis les rouler dans le mélange croustillant en les pressant pour que le mélange adhère bien. 

4. Placer les cuisses sur une plaque de cuisson doublée de papier parchemin. Cuire au four de 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que la croûte soit dorée. 

5. Pendant ce temps, mélanger les ingrédients de la petite sauce oubliée, mayonnaise, yogourt et zeste d’orange. 

6. Servir les cuisses de grenouille avec la mayo à l’orange, une portion de frites santé et accompagner d’une salade ou de crudités.






Une autre version:

samedi 25 mars 2017

Aiglefin au saumon fumé, sauce crémeuse à la lime +


Ce duo de poisson est un pur délice, l’harmonie des saveurs nous a semblé parfaite, la présence du saumon fumé y est pour beaucoup. La petite sauce toute simple qui la recouvre, crémeuse et parfumée de lime, la complète avec bonheur. Un plat qui a fait vibrer nos papilles gourmandes, mon goûteur a insisté pour que j’ajoute un gros quart d’étoile de plus à la note habituelle, ce que je fais ce matin avec le sourire en me rappelant ce repas exquis. 

Appréciation *** 1/2 
Ingrédients pour deux 
2 filets d’aiglefin de 120 g chacun 
1 sachet de 50 g de saumon fumé 
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
1 c. à thé de mayonnaise 

Sauce crémeuse à la lime 
Le zeste de 1 lime 
2 c. à thé de jus de lime 
1/2 tasse de crème 15 % ou de mélange laitier à cuisson 
1/2 c. à thé de fécule de maïs délayée 
Sel et poivre au goût 

Garniture 
2 c. à thé de petites câpres 

1. Allumer le four à 400 °F. 

2. Préparer la sauce. Dans une petite casserole, réunir les ingrédients de la sauce, y compris la fécule délayée, bien mélanger. Réserver. 

3. Dans un petit bol, mélanger la moutarde et la mayonnaise. Dans un plat allant au four pouvant contenir les filets côte à côte, déposer ceux-ci sans les saler, les tartiner du mélange mayo-moutarde. Sur chacun des filets, étendre les tranches de saumon fumé. 

4. Porter la sauce à ébullition. Goûter, saler et poivrer la sauce et ajouter un tout petit peu de sucre, mais seulement si la sauce semble trop acide, les autres ingrédients tempéreront cette acidité. Napper les filets de cette sauce, ajouter les câpres sur chacun. 

5. Enfourner le plat et cuire entre 12 et 15 minutes. 

Servi ici avec un riz basmati et des endives braisées et la bonne salade de roquette du goûteur.



vendredi 24 mars 2017

Sauce verte express pour pâtes farcies


Les pâtes farcies du commerce sont de savoureuses dépanneuses, par exemple, ces tortellinis au fromage. Et il est facile et de les accompagner d’une sauce crémeuse express. Pour celle-ci, j’ai utilisé de la coriandre fraîche et du chou frisé auxquels j’ai ajouté un peu d’ail et d’huile, ainsi qu’un mélange laitier à cuisson. Mais le chou pourrait être remplacé par une demi-courgette ou des jeunes feuilles d’épinard. Une bonne sauce légère prête en moins de dix minutes ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1/4 tasse de coriandre fraîche, hachée finement au couteau 
1/3 tasse de chou frisé (kale), haché finement au couteau 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à thé d’huile d’olive 
3/4 tasse de mélange laitier à cuisson 5 %, un bon substitut à la crème légère 
1 c. à thé comble de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
Sel et poivre au goût 

1. Dans un mélangeur, mettre les ingrédients, sauf la fécule de maïs délayée, et mixer jusqu’à ce que la préparation soit onctueuse. 

2. Verser dans une petite casserole, ajouter la fécule délayée et porter à ébullition sur feu moyen-fort. Laisser bouillonner 2 minutes. Goûter, saler et poivrer. Si le mélange est trop liquide, ajouter un peu de fécule délayée, s’il est trop épais, ajouter un peu de mélange laitier.


jeudi 23 mars 2017

Gâteau renversé aux clémentines


Comme la plupart du temps quand je découvre une recette qui m’intéresse, j’en prépare la moitié et remplace quelques ingrédients que je n’ai pas. À l’origine, le gâteau se fait avec des oranges et de la farine de blé seulement, et à l’aide d’un batteur électrique, que je n’ai pas utilisé. Je l’ai un peu regretté, car le gâteau aurait peut-être été moins bombé une fois renversé. Mais nous n’avons pas été déçus, le résultat est délicieux. J’ai particulièrement apprécié la légère amertume qu'apporte l’écorce des fruits.

Appréciation *** 
Ingrédients pour huit portions raisonnables 
4 clémentines sans pépins, rincées et coupées en tranches fines 
Le zeste de 1 orange 
2 c. à soupe de cassonade légèrement tassée 
1/4 tasse de beurre ramolli ou de margarine
1/4 tasse de cassonade légèrement tassée 
1/2 tasse de compote de pommes sans sucre ajouté, moi 1/4 tasse de plus 
1 œuf 
1/2 tasse de farine de blé entier 
1/2 tasse de farine tout usage non blanchie 
1 c. à thé d’un mélange de quatre épices (muscade, cannelle, clou, piment de la Jamaïque) 
1/2 c. à thé de levure chimique ( poudre à pâte ) 
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F sur la grille du centre dans une assiette à tarte en céramique de 9 po de diamètre. 

1. Saupoudrer les 2 c. à soupe de cassonade au fond du moule beurré et répartir les tranches de clémentine en cercle en les superposant légèrement et en s’assurant de couvrir complètement le fond du moule. 

 2. Dans un grand bol, le seul qu’on utilise, déposer le zeste d’orange, ajouter le beurre et la cassonade. À l’aide d’un batteur électrique, fouetter à vitesse maximale jusqu’à l’obtention d’une texture lisse et uniforme. Incorporer la compote et l’œuf et battre de nouveau. 

3. Saupoudrer de farine, de graines de lin (j’ai oublié les 2 c. à soupe requises), du mélange des quatre épices, de la levure chimique et du bicarbonate de soude, puis fouetter à basse vitesse. Lorsque la pâte est homogène, la verser dans le moule, sur les clémentines. 

4. Enfourner et cuire 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre en ressorte propre. 

5. Laisser tiédir avant de démouler. Pour faciliter le démoulage, passer la pointe d’un couteau autour du gâteau. Pour servir, renverser dans une assiette. 

 Adaptée pour deux et légèrement modifiée de la recette suivante: http://cuisinefuteeparentspresses.telequebec.tv/recettes/363/pain-renverse-a-l-orange-et-aux-epices



mercredi 22 mars 2017

Canard en sauce asiatique sur vermicelles


J’aime cuisiner des restes, mais je ne me suis pas cassé la tête pour recycler la fin du canard en chemise, j’ai refait une sauce très semblable à celle que j’avais préparée au début de l’année avec un reste de poulet et un minimum de légumes. Nous ne l’avons pas regretté, un choix savoureux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
2 c. à soupe d’une huile neutre, moi, pépins de raisin 
2 oignons verts, émincés 
2 petits pak-choy en fines tranches 
1 poivron jaune, ou rouge, en dés 
1 bon morceau de gingembre, haché finement 
6 champignons blancs ou café, tranchés 
1 gousse d’ail, pressée 
1 tasse de canard cuit, défait en morceaux 
Pas de sel, poivre au goût

Sauce express à l’asiatique 
3/4 tasse d’un bon bouillon de canard non salé 
2 c. à soupe de sauce tamari ou soya réduite en sel, moins si le bouillon est salé 
1 c. à soupe de vinaigre de riz 
1 c. à soupe de miel ou de sirop d’érable 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne, + ou - au goût 
1 c. à soupe de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
1/2 tasse de feuilles d’épinard, hachés au couteau 

Garniture croquante 
3 c. à soupe de noix de cajou 
2 oignons verts émincés 

1. Dans un wok ou un grand poêlon, faire chauffer l’huile sur feu moyen-vif. Ajouter progressivement les aliments en suivant l’ordre indiqué: oignons verts, pak-choy, poivron, gingembre, champignons, ail. Cuire en brassant, de 3 à 7 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient tendres, mais encore croquants. 

2. Entre-temps, dans une tasse à mesurer, mélanger le bouillon, la sauce tamari, le vinaigre de riz, le miel ou le sirop d’érable, le poivre de Cayenne, puis la fécule de maïs délayée dans un peu d’eau. Verser ce mélange dans le poêlon et cuire jusqu’à ce que la sauce commence à épaissir. 

3. Ajouter les morceaux de canard et les épinards, et bien réchauffer. Goûter, assaisonner au besoin. 

4. Servir sur des vermicelles de riz et parsemer de noix de cajou et d’oignons verts émincés.



mardi 21 mars 2017

Galettes de truite fraîche, sauce au tahini


Une façon différente de manger du poisson est d’en faire des galettes. On le passe au mélangeur avec d’autres bons ingrédients, on en fait des boulettes qu’on aplatit légèrement avant de leur faire passer une quinzaine de minutes au four. Délicieuses ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
275 g de filet de truite ou de saumon 
1 c. à thé de jus de lime + 1 c. à thé de beurre 
2 tranches de poivron grillé, en dés 
Le zeste de 1 lime 
1 gousse d’ail, pressée 
3 c. à soupe de coriandre fraîche, hachée 
1 petit oeuf ou la moitié d’un gros 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1/2 tasse de chapelure panko 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Saler et poivrer le filet de truite. Dans une assiette allant au micro-ondes, faire fondre le beurre avec le jus de lime. Y déposer le filet de truite, recouvrir d’un papier ciré et cuire durant 1 minute de chaque côté à cuisson moyenne, notre nouveau four a une puissance de 1500 watts. Retirer la peau, elle s’enlèvera facilement. Séparer la truite en bouchées. 

 2. Dans un petit mélangeur, l’accessoire fourni avec le bras mélangeur fait très bien l’affaire, réunir les morceaux de truite, les dés de poivron, le zeste de lime, l’ail et la coriandre. Mixer en pulsant entre 3 et 5 fois, éviter de faire une purée lisse, il doit rester des morceaux. 

3. Transférer dans un bol et ajouter l’oeuf, l’huile d’olive et la chapelure. Saler et poivrer généreusement, bien mélanger. Façonner quatre boulettes, les aplatir légèrement pour former des galettes, puis les déposer sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin. 

4. Enfourner et cuire entre 15 et 20 min. 

Sauce au tahini*
La petite sauce d’accompagnement se compose 2 c. à soupe de mayonnaise, de 1 c. à thé de tahini, de 1 c. à soupe de yogourt et de 1 c. à thé de câpres. On mélange bien, on sale et on poivre et on sert avec les galettes et des petites pommes de terre dorées.

* Le tahini est une pâte de sésame que l’on trouve à présent dans la plupart des grandes chaînes d’alimentation.



lundi 20 mars 2017

Sauce au homard et aux petits pétoncles


Les queues de homard étaient à prix abordable, c’était tentant de se concocter une bonne sauce pour les déguster avec des pâtes. Après les avoir décortiquées, comme il n’y avait que peu de cette chair délicieuse, j’ai fait dégeler sous l’eau froide des pétoncles de baie au bon goût de noisette. Une lichette de pastis, un peu de sauce au piment, et nous étions prêts pour fêter avec un peu d’avance l’arrivée du printemps. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
Pâtes longues pour deux 
2 queues de homard, décongelées 
1 tasse de petits pétoncles de baie, décongelés 
1 c. à soupe d’huile +1 c. à soupe de beurre 
1 échalote sèche, hachée finement 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à soupe de farine 
1/3 tasse de vin blanc 
1/3 tasse de bouillon de poulet ou de poisson 
1/3 tasse de crème légère, moi mélange laitier à cuisson à 5 % de mg 
2 c. à soupe de pastis 
1/2 c. à thé de sauce au piment 
3 c. à soupe de feuilles de coriandre ou de persil, émincées 

1. Dans une petite casserole contenant de l’eau bouillante additionnée d’ail et de citron, cuire les queues de homard de 3 à 5 min. Retirer, laisser refroidir et décortiquer. 

2. Dans un poêlon, faire dorer les pétoncles dans l’huile et le beurre 2 ou 3 minutes avec l’échalote et l’ail. Ajouter la farine et bien mélanger avant de verser le vin blanc. 

3. Verser ensuite le bouillon, la crème ou le mélange laitier à cuisson, le pastis et la sauce au piment, porter à ébullition, la sauce épaissira. 

4. Ajouter le homard et bien réchauffer, goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin et servir sur des pâtes cuites.


dimanche 19 mars 2017

Canard en chemise, version 2



Cette recette date de trente ans, c’est l’une des premières que j’ai faite pour cuisiner le canard. Nos goûts ont évolué depuis, nous aimons la viande savoureuse des cuisses quand elle se détache de l’os. Comme les poitrines cuisent plus rapidement, je suggère, contrairement à la première version, denfourner les cuisses d’abord pour une heure, puis d’ajouter les poitrines, de manière à obtenir une cuisson plus égale pour tous les morceaux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux avec restes 
1 canard, coupé en 4 morceaux 
2 c. à soupe d'huile d’olive 
1 c. à soupe d'herbes salées du Bas-du-Fleuve 
3 gousses d'ail, pressées 
2 c. à soupe d'huile d’olive 
1/8 c. à thé de poivre de Jamaïque (quatre-épices) 
Le zeste de 1 orange, râpé 
Poivre et paprika pour saupoudrer 
2 tasses de gros sel 
Papier alu 

Sauce aux champignons pour deux
6 champignons café ou blancs, en tranches 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 c. à thé de farine 
1/2 tasse de bouillon de boeuf réduit en sel 
1 c. à thé de concentré de tomate 
1 c. à thé de marmelade d’orange 

La cuisson se fait dans le première heure dans un four à 450 °F. dont on réduira la chaleur à 350 °F pour une autre heure. 

1. Poivrer les morceaux de canard et les saupoudrer de paprika. Dans un grand poêlon, chauffer l'huile sur feu moyen et y faire revenir les morceaux de canard environ 5 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient dorés. 

2. Dans un petit bol, mélanger l'ail, les 2 c. à soupe d'huile d'olive, les herbes salées, le clou et le zeste d'orange. Lorsque les morceaux de canard sont dorés, les placer sur des carrés d'un papier alu épais ayant le double de la dimension des morceaux de canard. Étendre le mélange aux herbes sur les morceaux de canard et refermer le papier soigneusement de manière à former des papillotes en laissant le joint au-dessus. À défaut de papier épais, ajouter une autre feuille et refermer afin que le jus de cuisson ne s'échappe pas. 

3. Dans une lèchefrite assez grande pour contenir les morceaux de canard en un seul rang, verser le gros sel et y déposer les papillotes des cuisses. Cuire 1 heure, puis réduire la chaleur du four à 350 °F, ajouter les poitrines avec les papillotes des cuisses dans la lèchefrite et cuire encore 1 heure. 

4. Quinze minutes avant la fin de la cuisson, préparer la sauce. Attendrir les champignons dans la matière grasse, ajouter la farine et bien mélanger. Verser le bouillon d’un seul coup, incorporer le concentré de tomate et la marmelade et porter à ébullition. La sauce épaissira, cuire 2 minutes à faible bouillonnement et servir avec le canard. 

Astuces gourmandes - Ne perdez rien ! 
Faites un bouillon avec les restes de carcasse. 

Préparez un petit pâté avec le foie du canard que vous aurez préalablement mis de côté en le faisant cuire avec un hachis de champignons. Ajoutez une égale quantité de pistaches hachées et mixez au mélangeur.



samedi 18 mars 2017

Pizza au pesto et aux légumes grillés +


Les pâtes à pain plat du commerce étaient en promotion à un prix dérisoire et j’avais fait le matin même des légumes grillés destinés à je ne savais encore quelle préparation. Ne me restait plus qu’à faire un pesto léger comme celui dont j’avais tartiné le poisson la veille. Un jeu d’enfant de l’enrichir de quelques tomates séchées et de rassembler le tout pour une pizza hyper-savoureuse. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 pâte à pizza à croûte mince du commerce 
1/2 tasse de fromage râpé bien goûteux, suisse ou cheddar fort vieilli, + ou - au goût 

Légumes grillés 
4 belles tranches d’aubergine 
1 courgette moyenne en tranches 
1 poivron jaune, en quatre tranches 
1 poivron route, en quatre tranches 
1 ou 2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 c. à thé d’origan séché 

Pesto léger, coriandre et tomates séchées 
1/2 tasse de feuilles de coriandre, hachées 
1/2 courgette, plus petite que moyenne, en dés 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
2 gousses d’ail pressées 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement 
1 c. à thé de l’huile des tomates séchées 

1. Préparer d’abord les légumes grillés. Allumer le four à 425 °F et pendant qu’il atteint la température désirée, garnir une plaque à cuisson de papier parchemin. Y répartir les légumes à griller, poivrons en tranches, tranches de courgette et d’aubergine. Badigeonner les légumes d’huile d’olive au pinceau et saupoudrer d’origan séché. Pour les poivrons, huiler seulement le côté chair puisque leur peau sera retirée ensuite. Enfourner et cuire 25 min. Retirer la plaque du four et laisser refroidir. Empiler les poivrons les uns sur les autres et les recouvrir d’une pellicule plastique permet de leur retirer la peau rapidement. 

2. Pendant le temps de cuisson des légumes, préparer le pesto. Dans un petit robot, le hachoir fourni avec le bras mélangeur fait très bien l’affaire, réunir la coriandre hachée grossièrement au couteau, la demi-courgette, l’ail et l’huile d’olive. Mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte à tartiner. Ajouter les tomates séchées et l’huile des tomates, et mixer de nouveau. Ne pas saler, les tomates séchées le sont déjà. 

3. Tartiner la pâte à pizza de pesto. Retirer la peau des poivrons et les couper en dés. Répartir ensuite les légumes grillés sur la pâte et terminer avec le fromage râpé. 

4. Pour la cuisson de la pizza, suivre les indications inscrites sur l’emballage. Ordinairement une dizaine de minutes suffisent dans un four à 425 °F.