dimanche 31 juillet 2016

Parmentier de canard confit


Il y a un bon moment que je voulais cuisiner une sorte de pâté chinois avec du canard. Je l’ai fait très simplement avec une purée de pommes de terre à laquelle j’ajoute une patate douce, et j'ai fait sauter quelques champignons qui donnent un bon goût à la sauce. Un savoureux repas de paresseuse. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
2 cuisses de canard confit du commerce, désossées et la chair défaite en morceaux 
1 c. à thé de gras du canard *

 Sauce aux champignons 
1 c. à soupe de gras du canard confit 
1 échalote sèche, hachée finement 
1 gousse d’ail, pressée 
10 champignons blancs ou café, tranchés 
3 c. à soupe de la gélatine (sauce) du canard confit 

Purée douce
4 pommes de terre, moyennes, pelées et coupées en morceaux 
1 petite patate douce, en morceaux 
1 c. à soupe de beurre 
Muscade fraîchement râpée 
Ciboulette fraîche, émincée 
Sel et poivre au goût 

* Ce qu’il y a de bien avec les cuisses de canard déjà confites de Plaisirs gastronomiques, c’est qu’on peut récupérer une partie du gras et de la sauce, juste ce qu’il faut pour un bon Parmentier. 


La cuisson se termine dans un four à 375 °F. 

1. Dans un poêlon, faire fondre le beurre, y attendrir l’échalote sèche, puis ajouter l’ail est les tranches de champignons. Cuire 2 ou 3 min avant d’ajouter la sauce du canard et de la laisser réduire presque à sec. Y ajouter les morceaux de canard et réchauffer doucement. 

2. Préparer la purée. Pour la réussir, bien assécher les pommes de terre une fois cuites, pour ma part, après les avoir égouttées, je les remets sur le feu 1 min. Piler et ajouter les autres ingrédients. 

3. Dans un plat allant au four, transférer la sauce au canard et recouvrir de la purée. Badigeonner un peu de gras de canard sur la purée et enfourner.

4.  Cuire 15 min et servir bien chaud.


samedi 30 juillet 2016

Cassolettes de légumes à la grecque


Pois chiches et légumes grillés à l’huile et à l’origan, olives de Kalamata et feta, ces bonnes saveurs sont réunies dans un coulis de tomate pour faire de ce plat un régal tout simple et vite prêt. Et si on a eu la bonne idée de préparer les légumes grillés à l’avance, ce repas se prépare en 15 min.

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 petite aubergine, tranchée 
1 grosse courgette, tranchée 1 poivron jaune, coupé en quatre parties, débarrassé de ses pépins 
2 c. à soupe d’huile d’olive
1/2 c. à thé d'origan
1 conserve de pois chiches, rincés et égouttés 
300 ml de jus de légumes V8 ou de coulis de tomate 
7 olives de Kalamata, dénoyautées et hachées 
1 morceau de 50 g de fêta, émietté  

1. Faire d’abord griller les légumes ou, si on a peu de temps, les faire sauter dans l’huile une dizaine de minutes et parsemer d’origan séché. 

 2. Ajouter les pois chiches, le jus de légumes ou le coulis, porter à ébullition et réduire le feu. Laisser mijoter 10 min. 

 3. Ajouter ensuite les olives et le fêta et passer sous le gril pour rendre le fromage fondant.

vendredi 29 juillet 2016

Menu canicule aux petits fruits, au maïs et au saumon frais


Ce repas se compose d’une entrée de fraises et de melon, d’épis de maïs au beurre d’herbes, d’un taboulé au saumon frais et d’une salade estivale. Les quantités sont pour deux.

Appréciation pour l’ensemble du repas *** 
Fraises et melon au jus de clémentine 
Les coupes de fruits frais font une savoureuse entrée estivale. J’ai été déçue par le bocconcini, que j’achète rarement, le fromage était dur et sans aucune saveur. À défaut d’en connaître un de bonne qualité, je suggère de l’omettre ou de le remplacer par de la fêta. 

1. Dans un petit bol, rassembler 6 belles fraises en quartiers, 6 belles billes de melon miel 3 bocconcini, tranchés en trois. Conserver au froid jusqu’au service. 

 2. Préparer la marinade en réunissant dans un bol le jus de 1 clémentine, 1 c. à soupe d’huile d’olive et 1 c. à thé d’un bon vinaigre balsamique

 3. Au moment de servir, ciseler 3 feuilles de basilic (ou effeuiller les branches de thym) et en conserver deux ou trois pour garnir




Épis de maïs au beurre d’herbes 
Nous en cuisons toujours deux de plus afin d’avoir des restes pour un bon potage ou qu’on glissera dans une salade. 

Pendant que 6 épis de maïs cuisent dans l’eau bouillante, préparer le beurre d’herbes en réunissant 3 c. à soupe de beurre ou d’une bonne margarine, 1 c. à soupe de ciboulette à l’ail, de 1 c. à thé de thym frais et de zeste de lime dans un petit bol. Réfrigérer jusqu’au moment de servir. 

Taboulé au saumon frais 
 1. Faire cuire 100 g de saumon frais au micro-ondes dans 1 c. à soupe de beurre et 1 c. à thé de jus de lime et un peu de zeste du fruit. Cuire 1 min de chaque côté, peut-être moins, mon four est un vieux modèle de 600 watts. Laisser refroidir avant de l’émietter. 

2. Dans un bol, déposer 1/2 tasse de semoule moyenne de couscous et un peu de sel. Faire bouillir 1/2 tasse d’eau et en recouvrir la semoule.  Laisser reposer quelques minutes avant d’aérer les grains de semoule à l’aide d’une fourchette. Laisser tiédir. 

3. Réunir le saumon et la semoule, ajouter 2 ou 3 c. à soupe d’huile d’olive, parsemer de dés de 1 poivron grillé, de 3 c. à soupe de feuilles de coriandre hachées et du zeste de 1/2 lime. Saler et poivrer au goût. 

Salade de petits légumes 
Celle-ci se compose de 3 tomates jaunes campari épépinées, de 1 concombre libanais, de quelques radis en rondelles et de 1 carotte en fines lamelles. 

La vinaigrette est faite avec 2 c. à soupe d’huile, de 1 c. à thé de vinaigre balsamique blanc et de 1/2 c. à thé de moutarde de Dijon.



jeudi 28 juillet 2016

Pouding aux bleuets


Avant que le merle et le cardinal ne s’emplissent la panse de nos bleuets, mon goûteur a cueilli les plus mûrs pour en faire un dessert. J’ai dû modifier la recette santé* qui ne contenait aucun gras et très peu de sucre, il y a des limites à se restreindre. Le résultat demeure tout de même léger, très convenable pour les modérées comme moi, un pouding que n’a pas dédaigné mon adorateur du chocolat. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour six ou huit portions 
1 tasse de bleuets frais 
2 c. à soupe de liqueur d’orange (moi, sambucca) 
1/4 tasse de pépites de chocolat noir mi-sucré 
3 c. à soupe de cassonade 
1/3 tasse de farine tout usage non blanchie 
3 c. à soupe de sucre granulé 
1/2 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) + 1 pincée de sel 
1 1/2 gros oeuf 
3 c. à soupe d’une huile au goût neutre, pépins de raisin ou autre 
1/3 tasse de lait, moi boisson aux amandes légère 
Le zeste de 1/2 orange 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F dans un moule de 20 cm (8 po) beurré. 

1. Dans le moule préparé, réunir les bleuets, la liqueur retenue et les pépites de chocolat. Saupoudrer de cassonade. 

2. Dans un bol moyen, réunir la farine, le sucre, la levure chimique et le sel. 

3. Dans un autre bol, battre l’oeuf avec l’huile et le lait, ajouter le zeste d’orange. 

4. Verser ce mélange sur les ingrédients secs et battre au fouet pendant 1 min. Recouvrir les bleuets de cette pâte. 

5. Enfourner et cuire 40 min ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée. 

 Adapté de La bonne cuisine santé, Sélection du Reader’s Digest, 1991.





mercredi 27 juillet 2016

Menu estival Tex-Mex en trio +


Ce repas froid se compose d’un gaspacho au melon miel, d’une tartinade guacamole classique servie sur des croustilles de maïs et d’un plat de pois chiches au maquereau agrémenté de tomates séchées, de poivron, de cumin et de coriandre. Les ingrédients sont pour deux. 

Appréciation du repas *** 1/4

Gaspacho au melon miel 
Un potage qui se mange froid, une recette déjà consignée à laquelle j’ai apporté quelques changements, mais dont le résultat reste aussi goûteux, légèrement plus sucré et infiniment rafraîchissant que la première version. 

3/4 tasse de tomates italiennes en conserve (de 2 à 3 tomates et leur jus) 
3/4 tasse de bouchées de melon miel 
1/2 concombre libanais, pelé et taillé en morceaux 
2 c. à soupe de dés de poivron jaune 
2 c. à soupe de dés de poivron orange 
1 échalote sèche, hachée finement
6 feuilles de basilic frais, émincées finement 
1 c. à thé de vinaigre balsamique blanc 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
6 gouttes de sauce au piment 
Sel et poivre au goût 

1. Dans un mélangeur, réunir tous les ingrédients et mixer jusqu’à consistance homogène. 

2. Saler et poivrer au goût et réfrigérer jusqu’au moment du service.  

Servir dans des bols et garnir avec le reste des dés de poivron et d’oignon et du basilic haché. 




Guacamole 
Cette sauce trempette rend un bel hommage à l’avocat et apporte une autre note de fraîcheur à ce repas si agréable en temps de canicule. 

1 avocat bien mûr, pilé à la fourchette 
1 petite échalote sèche, hachée finement 
1 c. à thé de jus de lime + le zeste de 1/2 fruit 
1 jalapeno (petit piment vert), en dés très fins (ou de la sauce au piment) 
2 c. à soupe de coriandre fraîche, hachée 

Dans un bol, réunir tous les ingrédients et bien mélanger à la fourchette. 

Servi ici sur des croustilles de maïs, mais on peut bien sûr en garnir des pointes de tortilla dorées au four, des tranches de baguette grillées ou des craquelins.




Pois chiches au maquereau 
Plat nutritif par excellence, il confère, grâce au maquereau ou à un autre poisson en conserve riche en omega-3, un bel équilibre à ce menu estival. 

1 conserve de pois chiches de 540 ml, rincés et égouttés 
1 conserve de maquereau de 200 g, égoutté et défait à la main 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement 
1 ou 2 tranches d’oignon rouge, hachées finement 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 c. à thé de jus de lime 
1 tranche de poivron jaune, en dés très fins 
1/4 c. à thé de cumin moulu + 1/4 c. à thé de paprika 
3 c. à soupe de coriandre fraîche ou de persil 

Réunir le tout dans un saladier et bien mélanger. Conserver au frigo si on ne sert pas immédiatement.




mardi 26 juillet 2016

Tacos gratinés au saumon et au maïs +


Je me suis laissée tenter par des coquilles de maïs toutes prêtes, une fois n’est pas coutume… Et nous avons adoré la petite farce au saumon frais qui se prépare en quelques minutes avec du maïs en conserve et des dés de cheddar vieilli. Une autre improvisation estivale et un voyage express extra-savoureux qui a comblé nos papilles. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux (deux tacos* par personne) 
4 coquilles de taco, prêtes à l’emploi 
1 pavé de saumon de 300 g 
1 c. à soupe de beurre + 1 c. à thé de jus de lime + zeste 
4 c. à soupe combles de maïs en grains 
1/2 poivron, en dés très fins 
3 c. à soupe de feuilles de coriandre, émincées 
1/2 c. à thé de sauce au piment chipotle, + ou - au goût 
1/3 tasse de dés de cheddar 
Sel et poivre au goût 

 La cuisson se termine dans un four à 350 °F et ne dure que 10 min. 

1. Commencer par cuire le saumon. Dans un plat allant au micro-ondes, faire fondre le beurre avec le jus et le zeste de lime. Y déposer le saumon assaisonné de sel et de poivre, et le cuire 3 min au micro-ondes à 70 % en le retournant à mi-cuisson. Attention, notre micro-ondes n’a que 600 watts, ajuster la durée de la cuisson au besoin. Retirer du four et laisser refroidir avant de retirer sa peau de le défaire en morceaux. 

2. Réunir les ingrédients de la farce, les grains de maïs, les dés de poivron, la coriandre, la sauce au piment et la moitié des dés de cheddar. Bien mélanger et ajouter le saumon dès qu’il a refroidi. 

3. Farcir les tacos de cette préparation, garnir du reste des dés de fromage et enfourner. Enfourner dans un plat huilé ou dans des ramequins huilés aussi. Cuire 10 min avant d’allumer le gril et faire gratiner le fromage 2 ou 3 min. 

* Mon goûteur en aurait mangé trois. Et dire que pensant que j’avais trop de saumon, j’en ai remisé le quart au frigo. Ne faites pas comme moi !



lundi 25 juillet 2016

Poulet rôti aigre-doux laqué aux abricots


Ce mode de cuisson très différent qui consiste à retirer la peau du poulet et à le laquer d’une sauce aux fruits est à explorer, le poulet devient croustillant, tendre et bien grillé: délicieux. Pour ma part, j’ai trouvé la sauce plus aigre que douce et trop épaisse, j’ajouterai un peu de miel la prochaine fois. Mais il y aura une prochaine fois, c’est certain. Peut-être avec des prunes fraîches ou des clémentines… histoire à suivre donc ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour quatre 
1 poulet, la peau retirée, et découpé en quatre morceaux 
2 c. à soupe d’huile d’olive
2 c. à soupe de jus de citron 
2 gousses d’ail, pressées 

Laque aux abricots séchés 
8 oreillons d’abricot séchés 
3/4 tasse de jus d’orange frais 
1 c. à soupe de miel, j’en mettrai 2 la prochaine fois 
1 c. à soupe de vinaigre de cidre 
1 c. à thé de gingembre, râpé 
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F. 

1. Dans un petit bol, réunir le jus de citron, l’huile d’olive et la moitié de l’ail et bien mélanger. Assaisonner les morceaux de poulet de sel, de poivre et de paprika, et les enduire de cette préparation en les massant. 

2. Dans une lèchefrite huilée, disposer les morceaux de poulet, enfourner et cuire 30 min à découvert.  

3. Pendant ce temps, dans une petite casserole, faire chauffer le jus d’orange avec les abricots et laisser mijoter 10 min sans couvrir. Quand ils sont tendres, ajouter la cassonade, le vinaigre, le gingembre, la moutarde et le reste de l’ail. Prolonger la cuisson 2 min (moi, 10 min) , puis passer le tout au bras mélangeur. (Malgré cela, les abricots ne se sont pas défaits parfaitement et la laque est restée grumeleuse.) 

4. Les trente minutes de la première cuisson écoulées, badigeonner le poulet du mélange aux abricots et cuire 10 min. . Retourner les morceaux de poulet, badigeonner avec le reste de la préparation et cuire encore 10 min. 

* Pour faire une sauce, ce qui n’est pas prévu dans la recette, j’ai ajouté à la laque restante du bouillon de poulet. 

 Recette tirée du livre La bonne cuisine santé, publié par Reader’s Digest , éd. 1991.





dimanche 24 juillet 2016

Langoustines bbq au pastis sur riz aux herbes +


La marinade au pastis et aux tomates séchées parfume agréablement ces joyaux de la mer tandis que la cuisson au barbecue raffermit leur chair et révèle leurs pleines saveurs. Un régal léger à déguster un samedi soir avec un bon verre de vin blanc. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 sac de 340 g de langoustines décongelées*, rincées et presser pour en extraire l’eau 

* Il semble que la manière de décongeler les langoustines rapidement, en les plaçant dans une passoire sous l’eau froide pendant 5 min, soit préférable à la méthode longue qui consiste à les laisser au frigo 24 heures. La méthode rapide leur conservant intactes leurs carapaces, les langoustines sont alors plus faciles à enfiler sur des brochettes. 

Marinade au pastis 
4 c. à soupe de vin blanc 
2 c. à soupe de pastis 
2 c. à soupe d'huile d’olive 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement au couteau
2 gousses d’ail, pressées 
2 branches de thym, effeuillées 
1/8 c. à thé de flocons de piment 

Riz aux herbes 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1/2 poivron jaune, en dés 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à soupe de concentré de tomate
3/4 tasse de riz 
1 1/2 tasse de bouillon de poulet 
3/4 c. à thé d’herbes de Provence 
3 c. à soupe de basilic frais, ciselé pour garnir

1. Réunir dans un bol tous les ingrédients de la marinade et y faire macérer les langoustines 5 ou 6 heures au frigo, recouvertes d’une pellicule plastique. 

 2. Une trentaine de minutes avant la cuisson, retirer les langoustines du frigo et préparer le riz. Dans une petite casserole, attendrir les dés de poivron dans l’huile, ajouter l’ail, cuire 1 min, incorporer le riz, les herbes et le bouillon, porter à ébullition et laisser mijoter 20 min. Garnir de basilic frais avant le service.

3. Pendant la cuisson du riz, enfiler les langoustines sur des brochettes, elles seront plus faciles à retourner sur la grille. Ou encore, si l’opération s’avère difficile comme ce fut le cas pour moi hier, les déposer simplement sur la grille du barbecue. 

 4. Cuire quelques minutes sur la grille huilée et bien chaude du barbecue, sur notre petit modèle électrique, 5 minutes ont suffi.


samedi 23 juillet 2016

Pizza express au pesto et au saumon


Une pâte à croûte mince du commerce, un pesto express maison, du saumon sockeye en conserve, des poivrons grillés et du fromage, un délice prêt en 20 min: un autre repas léger à servir un jour de canicule avec une bonne salade. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux gourmands 
1 pâte à pizza à croûte mince du commerce
4 c. à soupe de pesto maison (recette ci-dessous) 
1/2 conserve de 207 g de saumon sockeye, le poisson égoutté et défait à la fourchette 
1 poivron grillé maison, ou du commerce, en dés 
1/2 tasse de fromage râpé au goût, cheddar, emmenthal ou chèvre 

Pesto coriandre/ basilic express 
2 c. à soupe de pistaches, de pignons, d’amandes ou de pacanes
4 ou 5 bouquets de feuilles de coriandre, hachées 
7 ou 8 belles feuilles de basilic, hachées 
1 ou 2 gousses d’ail, pressées 
2 c. à soupe d’huile d’olive + 3 c. à soupe de bouillon 
3 c. à soupe de parmesan fraîchement râpé 
Sel avec modération, poivre au goût   

La cuisson se fait dans un four à 425 °F. 

1. Commencer par préparer le pesto. Dans un petit robot, hacher les pistaches sans les réduire trop finement. Ajouter les feuilles de coriandre hachées grossièrement avec les feuilles de basilic et mixer. Ajouter l’ail et l’huile, mixer de nouveau. Au besoin, si la pâte est trop épaisse, détendre le pesto avec du bouillon: il sera moins riche et tout aussi goûteux qu’en lui ajoutant de l’huile. 

2. Transférer dans un bol moyen et râper le fromage sur la préparation. Mélanger, goûter et assaisonner. Étendre sur la croûte, le pesto joue ici le rôle de la sauce. 

 3. Répartir le saumon sur toute la surface de la pizza, garnir de morceaux de poivron et disperser le fromage à peu près également. 

4. Pour la cuisson, suivre les indications sur l’emballage de la pâte, pour ma part, il a suffi de 6 min et 2 min, le gril allumé. 

Servie avec une salade arrosée d’une vinaigrette s’inspirant d’une sauce tzatziki très rafraîchissante, avec yogourt, concombre libanais, ail et feuilles de menthe.

Variantes
Remplacez le saumon par du maquereau ou du thon en conserve, préparez le pesto en choisissant d’autres herbes.


vendredi 22 juillet 2016

Repas canicule en trio +


Pour se nourrir agréablement au cours de jours torrides que nous connaissons présentement, un repas composé de pâtes froides au saumon fumé, de crostinis aux tomates séchées et au fromage et d’une énorme salade de légumes. Un souper équilibré et savoureux. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 

Pâtes courtes au saumon fumé 
Un délice qui se prépare en quelques minutes et auquel on peut ajouter une abondance de légumes et d’arômes. 
2 tasses de pâtes courtes cuites, par exemple des pennes 
3 c. à soupe d’une huile d’olive 
1 c. à thé de lime et le zeste de 
1/2 fruit 1 concombre libanais, en dés très fins 
1 courgette, en dés 
1 sachet de saumon fumé de 70 g, haché au couteau 
2 c. à thé de petites câpres, rincées 
1/2 c. à thé d’aneth séché 
3 c. à soupe de ciboulette fraîche ou de persil 

Dans un grand bol, réunir tous les ingrédients et bien mélanger. 

Crostinis méditerranée 
C’est l'élément vedette du repas. On pourra y mettre aussi du jambon ou du prosciutto, il n’y a pas de limites, mais pourquoi pas un repas sans viande quand il fait très chaud ! 

8 tranches de baguette 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement 
3 c. à soupe de coriandre, de persil ou de basilic 1 gousse d’ail, pressée 
8 fines tranches de fromage de chèvre, de brie ou de gruyère 
1 poignée de pignons, de pacanes ou de pistaches  

Faire d’abord dorer les tranches de baguette au four grille-pain ou dans un poêlon. Mélanger le hachis de tomates séchées avec l’herbe fraîche retenue et l’ail. En tartiner les tranches de baguette et garnir de fromage et de pignons. Passer sous le gril du four entre 3 et 6 min, jusqu’à ce que le fromage soit fondu. 

Salade de légumes 
C’est l’occasion de rassembler tous les légumes qu’on a sous la main et de leur faire une place de choix. 
2 tasses de laitue frisée, émincée 
1 ou 2 oignons verts émincés ou 1 petite échalote sèche, hachée 
1 belle tomate, en dés 
3 radis, en tranches 
1 avocat en tranches 
Plusieurs fleurettes de brocoli ou de chou-fleur 
Chou-rave et carottes en bâtonnets 
3 c. à soupe d’huile d’olive 
 c. à thé de vinaigre balsamique rouge ou blanc ou de framboise 
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
Sel et poivre au goût 

Dans un grand bol, rassembler tous les légumes et les fruits et arroser de la vinaigrette.





jeudi 21 juillet 2016

Médaillons de porc bbq, sauce crémeuse aux framboises


En goûtant à la bière de framboise*, une boisson légère et rafraîchissante au fin goût du fruit, j’ai immédiatement eu envie de l’intégrer à une marinade. J’ignore si les deux heures de macération ont été suffisantes pour imprégner le petit filet de porc réservé pour notre souper d’hier, ce que je sais c’est que les médaillons étaient savoureux et que la sauce délicieuse avait ce petit goût recherché. La bière aurait-elle pu être remplacée par du vin et quelques fruits ? À vous de voir si l’idée vous tente d’improviser en variant les ingrédients…! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 filet de porc de 360 g, tranché en médaillons 
Sel, poivre et paprika 
6 framboises pour garnir 
Poivre vert en saumure pour garnir, facultatif

Marinade à la bière de framboise 
1/3 tasse de bière de framboise (* bière de blé aux saveurs de fruits, un produit de Unibroue) 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 c. à soupe de sauce tamari ou soya 
1 anis étoilé 
6 framboises, écrasées 

Sauce crémeuse aux framboises 
La marinade réservée et filtrée
1/4 tasse de bouillon de boeuf 
2 ou 3 c. à soupe de crème 15 % 
1 c. à thé de fécule délayée dans un peu d’eau et 1/2 c. à thé de vinaigre de framboise 

1. Saupoudrer les médaillons de sel, de poivre et de paprika. 

2. Dans un plat pouvant contenir les médaillons en un seul rang, réunir les ingrédients de la marinade et les y faire macérer 2 ou 3 h au frigo, le plat recouvert d’une pellicule plastique. Les faire tempérer 30 min sur le comptoir avant la cuisson. 

3. Retirer les médaillons de la marinade et les déposer sur une assiette. Les cuire sur la grille huilée et bien chaude du barbecue, le nôtre est un petit modèle électrique, 3 min ont suffi en tout. 

4. Pour préparer la sauce, verser la marinade filtrée dans une petite casserole, porter à ébullition et faire mijoter avec le bouillon pendant 3 min avant de la lier avec de la fécule de maïs délayée au préalable dans un mélange d’eau et de vinaigre de framboise. Garnir de poivre vert et servir avec des petites pommes de terre rissolées.



mercredi 20 juillet 2016

Sauce aux saucisses italiennes


Une bonne sauce à servir sur des pâtes courtes et, malgré les apparences, par opposition à une sauce de gars, à n’en pas douter c’est une sauce de filles: les saucisses sont coupées en bouchées, les tomates sont passées au mélangeur, il y a de l’aubergine et de la courgette, le poivron est grillé et les olives sont dénoyautées à la main. Ça n’a pas empêché mon goûteur de se régaler, mais, hélas, pas de fraction de plus, les saucisses, même si elles provenaient de porc élevé sans antibiotiques, n’étaient pas tout à fait à notre goût… ! 

Appréciation des goûteurs *** 
Ingrédients pour quatre 
4 saucisses italiennes
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1/2 bulbe de fenouil, émincé finement 
1 carotte moyenne, en dés 
2 ou 3 gousses d’ail, pressées 
1 petite aubergine, en cubes 
1 courgette jaune, en cubes 
1 conserve de tomates italiennes, passées au bras mélangeur 
1/2 tasse de bouillon de boeuf, réduit en sel 
1 c. à thé d’assaisonnements à l’italienne (origan, basilic, menthe, flocons de piment) 
1 poivron grillé jaune ou orange 
7 olives noires, dénoyautées à la main 
Herbes fraîches au goût, thym, ciboulette, basilic 
Sel et poivre au goût 

1. Déposer les saucisses dans un poêlon, couvrir d’eau froide, placer un couvercle, porter à ébullition et réduire le feu. Laisser mijoter 5 min. Faire refroidir et couper en bouchées.

 2. Pendant la cuisson des saucisses, préparer et cuire les légumes. Dans un grand poêlon muni d’un couvercle ou une casserole, attendrir les tranches de fenouil dans l’huile un bon 5 min. Ajouter les carottes et poursuivre la cuisson 5 min. 

 3. Ajouter l’ail et les cubes d’aubergine et cuire encore 5 min. Ajouter les courgettes, verser les tomates mixées, puis le bouillon et les assaisonnements séchés. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter 10 min. 

 4. Transférer les saucisses dans la sauce, ajouter le poivron et les olives, faire mijoter 10 min, goûter, rectifier l’assaisonnement, terminer avec les herbes fraîches et servir sur des pâtes courtes. 

Accompagnée ici d’une salade de mâche à la pomme, un délice.



mardi 19 juillet 2016

Gâteau choco/poires au yogourt


Ce gâteau possède plusieurs qualités. Il permet de recycler un reste de yogourt ou de crème sure et s’accommode de poires légèrement flétries, il se cuisine rapidement, sa texture est légère, son goût de noix de coco est un atout et il n’est pas sucré à l’excès. Ce dernier point m’a donné envie d’y insérer des pépites de chocolat noir, miam ! Je n’ai pas eu le temps de le glacer comme je le souhaitais, mais il est très bon ainsi, servi avec juste une lichette de yogourt à la vanille. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour six à huit portions 
1/2 tasse de farine tout usage non blanchie 
1/2 tasse de flocons de noix de coco non sucrés 
2 c. à soupe de cacao 
1/4 c. à thé de sel 
1 c. à thé comble de levure chimique ( poudre à pâte) 
2 gros œufs 
1/2 tasse de sucre 
1/2 tasse de yogourt nature ou de crème sure 
1/3 tasse d’huile de pépins de raisin, ou d’une huile au goût neutre 
2 poires, pelées et en dés 
1/4 tasse de pépites de chocolat noir mi-sucré 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 

1. Dans un bol moyen, réunir la farine, les flocons de noix de coco, le cacao, le sel et la levure chimique. Mélanger et réserver. 

2. Dans un bol plus grand, battre les œufs avec le sucre, ajouter le yogourt et l’huile. Bien mélanger, puis ajouter les ingrédients secs et remuer pour que la farine soit bien intégrée aux restes des ingrédients. Ajouter ensuite les dés de poire et les pépites de chocolat. 

3. Verser dans une assiette à tarte profonde, beurrée et enfarinée. 

4. Enfourner et cuire 35 min où jusqu’à ce qu’un cure-dents qu’on enfonce au centre de la pâte en ressorte sec et propre.