samedi 30 avril 2016

Carrés tendres, purée de dattes et chocolat


Ce petit dessert peu gras et pas trop sucré se compose d’une purée que m’a fait connaître une complice gourmande, une tartinade délicieuse sur le pain grillé du matin. Mélangée à du chocolat noir et à quelques ingrédients, elle fait un dessert santé qui se rapproche du biscuit tendre.

Appréciation du goûteur *** 
Ingrédients pour un moule carré 
1/2 tablette de chocolat de 100 g à 70 % de cacao 
1 c. à soupe de beurre ou de margarine 
1/4 tasse de sucre 
2 gros œufs 
1 pincée de sel 
1/2 tasse de farine tout usage 
1/2 c. à thé d'extrait de vanille (facultatif) 
1/2 tasse de purée de dattes (voir ci-dessous) 

Purée de dattes à l’orange 
10 dattes, dénoyautées et coupées en morceaux 
Zeste et jus de 1 orange 
1/3 tasse de lait tiède (moi, boisson aux amandes) 
1 gousse de vanille fendue (omise) 

La cuisson se fait dans un four à 350°F. 

1. Commencer par préparer la purée de dattes. Dans une tasse à mesurer, verser le lait et le réchauffer 1 min au micro-ondes afin de ramollir les dattes. Verser dans le récipient d’un bras mélangeur, ajouter le jus et le zeste d’orange ainsi que la vanille. 

2. Faire fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes, par tranches de 30 sec, 1 min suffit ordinairement.

3. Dans un bol, à l’aide du batteur électrique, fouetter le sucre avec 1 oeuf pendant 2 min, puis ajouter l’autre oeuf et fouetter encore 2 min. 

4. Saupoudrer cette préparation avec le sel et tamiser la farine au-dessus du bol. Ajouter la préparation au chocolat ainsi que la purée de dattes et bien mélanger. Verser le tout dans un moule carré légèrement beurré et enfourner. 

5. Cuire entre 25 et 30 minutes, ou jusqu'à ce que le dessus du gâteau soit brillant et qu'un cure-dents inséré au centre en ressorte propre. 

Inspirée de: 

La purée de dattes Source: Spécial Noël de l'émission Le goût de Louis 
http://qc.allrecipes.ca/recette/1644/brownies-l-gers.aspx


vendredi 29 avril 2016

Étagé de truite, légumes et fromage


Nous avons dégusté hier une tourte sans croûte réunissant un beau filet de truite, quelques légumes de terre, des épinards et du gruyère. Un repas sain, simple à préparer et savoureux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe de beurre + 1 c. à thé de jus de citron 
1 pavé de truite de 175 g environ
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1 ou 2 gousses d’ail, pressées 
2 tasses de jeunes épinards, coupés au couteau 
Sel et poivre au goût 

Enrobage aux légumes et au fromage 
1 oeuf, battu 
1 carotte moyenne, pelée 
1 pomme de terre moyenne, pelée 
1 petite courgette non pelée 
1/2 tasse de chapelure assaisonnée au goût 
1 c. à thé d’estragon séché 
1 c. à thé d’herbes salées 
1/3 tasse de gruyère et un peu plus pour garnir 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Commencer par préparer l’enrobage. Râper les légumes, carotte, pomme de terre et courgette, ces deux dernières essorées, et transférer dans un contenant gradué, de manière à obtenir 2 tasses de légumes. Dans un bol, réunir l’oeuf battu, les légumes râpés, la chapelure, les herbes salées, l’estragon, et la moitié du gruyère. Mélanger, goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin. 

2. Dans un plat allant au micro-ondes, faire fondre le beurre, ajouter le jus de citron et déposer la truite, côté chair au fond du plat. Recouvrir d’une pellicule plastique, cuire 1 min à intensité moyenne/forte (70 %), retourner la truite et cuire encore 1 min. Retirer du four et laisser refroidir, la peau s’enlève alors facilement. 

3. Dans un poêlon, faire fondre le beurre et y faire revenir l’ail avec les épinards sur feu doux, 1 ou 2 min Retirer du feu, saler et poivrer, bien mélanger. Réserver. 

4. Dans une assiette à tarte profonde, défaire la truite en morceaux. Parsemer d’épinards, terminer par l’enrobage aux légumes 

 5. Enfourner sur la grille du centre, cuire 25 min. Recouvrir avec le reste du fromage, faire gratiner en allumant simplement le gril (broil) 3 min, sans déplacer le plat.


jeudi 28 avril 2016

Crevettes croustillantes sans friture, version 2 +


Amateurs de crevettes, je ne saurais trop vous recommander cette deuxième version, encore meilleure que la première, que nous avions déjà appréciée. Les crevettes étaient croustillantes, croquantes, craquantes, une « friture sans friture» bien maitrisée. 

Appréciation du goûteur *** 1/4  
Ingrédients pour deux 
16 crevettes crues (31/40), rincées, décortiquées et asséchées 
3 c. à soupe de farine assaisonnée de sel 
1 oeuf battu 

Marinade express 
1/4 tasse de vin blanc 
1 c. à thé de marmelade d’orange 
1 c. à soupe d’huile 
1 gousse d’ail, tranchée 

Enrobage croustillant 
2/3 tasse de chapelure panko 
3 c. à soupe de parmesan 
2 c. à soupe de flocons de noix de coco non sucrés 
3/4 c. à thé de cari en poudre 

Sauce mayo/citron 
4 c. à soupe de mayonnaise du commerce 
3 c. à soupe de yogourt 
Le zeste de 1/2 citron 
1 pointe de cuillère de miel 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F. 

1. Dans une assiette creuse, réunir les ingrédients de la marinade et y faire macérer les crevettes 1 heure au frigo. 

2. Dans un bol, réunir tous les ingrédients de la sauce, bien mélanger et réserver au frigo. 

3. Doubler une plaque à cuisson de papier parchemin et réserver. Préparer un petit plat avec la farine, un autre à peine plus grand avec l’oeuf battu et une assiette creuse avec les ingrédients de l’enrobage croustillant. 

4. Rouler une crevette dans la farine, la tremper dans l’oeuf, puis la presser des deux côtés dans l’enrobage croustillant. (Oui, vous ne pourrez y échapper, vos doigts vont épaissir à vue d’oeil et devenir collants. )Faire de même avec toutes les crevettes et déposer sur la plaque à cuisson. (Profitez du plaisir de vous laver les mains ensuite, c’est un pur bonheur.) 

5. Quand les crevettes sont toutes bien enrobées, mettre la plaque au four et cuire 10 min. Puis, allumer le gril et les laisser bronzer légèrement encore 3 min afin de les rendre craquantes. 

J’ai réutiliser les restes d’oeuf et d’enrobage pour faire des croquettes avec courgette et carotte râpée. L’idée est bonne, mais à retravailler, les croquettes manquaient d’assaisonnement, je vais les refaire. 

La première version de cette recette est ici: 

mercredi 27 avril 2016

Escalopes de poulet, érable et balsamique +


Il faut parfois très peu d’ingrédients pour se régaler. Ici, sirop d’érable et vinaigre balsamique aromatisent avec bonheur de fines tranches de poulet et se transforment en une sauce empreinte de subtilité et de douceur, pour le plus grand plaisir de nos papilles gourmandes. 

Appréciation *** 1/4
Ingrédients pour deux 
1 petite poitrine de poulet séparée en deux fines tranches 
1 c. à thé d’huile d’olive 
Poivre et paprika au goût, pas de sel, la sauce soya en est bien pourvue

Marinade et sauce 
2 c. à soupe de sirop d’érable 
2 c. à soupe de vinaigre balsamique 
2 c. à soupe de sauce soya 
2 c. à soupe de huile d’olive 
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
2 gousses d'ail émincées 
1 c. à thé de jus de citron + un peu zeste 
Poivre au goût, la sauce soya est déjà salée 

1. Dans une assiette creuse, réunir les ingrédients de la marinade et y faire macérer les escalopes 1 ou 2 heures au frigo.



2. Retirer les escalopes de la marinade et conserver celle-ci. Les saupoudrer de poivre et de paprika. Chauffer un poêlon, y faire fondre l’huile et dorer les escalopes des deux côtés. Verser la marinade autour du poulet, couvrir et cuire sur feu doux durant 12 min ou plus selon l’épaisseur des tranches. 

Servies ici avec un reste de pâtes et une salade de roquette. 

Librement adaptée de cette recette: http://www.recettes.qc.ca/recette/poitrines-de-poulet-balsamiques-4080?utm_source=email&utm_medium=newsletter&utm_campaign=INT-FR-Newsletter-20150602

mardi 26 avril 2016

Chili au dindon


Le chili est un plat vide-frigo, il se prépare en quelques minutes et on peut pratiquement y mettre ce qu’on veut. Les haricots, les tomates et le maïs sont des incontournables, mais les poivrons rouges et les courgettes grillés ont su rehausser une viande plutôt terne et la transformer en un plat délicieux et tonifiant. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe d'huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
250 g de dindon ou autre viande hachée 
1 échalote sèche hachée 
1 gousse d’ail, pressée 
1/2 c. à thé de cumin moulu 
1 /2 c. à thé d'assaisonnement au chili (mon mélange est assez relevé) 
3 c. à soupe de concentré de tomate 
1/2 conserve de haricots noirs, environ 1 tasse, égouttés et rincés 
1 courgette grillée 
1/2 poivron rouge grillé 
1/2 t de maïs en grains 
1 1/2 tasse de bouillon de poulet 
1 bouquet de feuilles de coriandre, émincées 

 1. Dans un poêlon profond, chauffer la matière grasse à feu moyen-vif et y faire revenir la viande hachée et l’échalote pendant environ 5 min, le temps de dorer la viande. 

 2. Ajouter l’ail et les épices et cuire 1 min. Ajouter le reste des ingrédients sauf la coriandre, couvrir, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter une vingtaine de minutes. 

3. Goûter, rectifier l’assaisonnement, garnir de coriandre et déguster avec une salade et un bon pain maison grillé. 

 Adaptée très librement de cette recette de Coup de pouce: 
http://www.coupdepouce.com/recettes-cuisine/plats-principaux/volaille/chili-au-poulet-et-aux-haricots-noirs/r/3542

lundi 25 avril 2016

Pizza express, pâte à la mayonnaise


Cette pizza à la garniture toute simple a une qualité franchement  intéressante, sa pâte mince et craquante est faite avec de la mayonnaise du commerce et se prépare en quelques minutes. Après avoir testé plusieurs recettes de pâtes vite faites, je peux dire que c’est celle qui se distingue des autres non seulement par sa rapidité, mais par sa facilité d’exécution, son peu de matière grasse et sa texture presque feuilletée. Je l’ai d’ailleurs testée en pâté avec un résultat aussi satisfaisant, voir le lien ci-dessous. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 recette de pâte à la mayonnaise 
4 c. à soupe de salsa du commerce 
2 c. à soupe de crème 15 % 
1/4 c. à thé de cari en poudre 
1/8 c. à thé de garam masala, si on aime les sauces relevées 
1 conserve de maquereau ou de thon dans l’huile, égouttée et défait à la fourchette 
1/2 tasse de fromage Monterey Jack ou cheddar, râpé 

Pâte à la mayonnaise pour une abaisse 
1 tasse de farine tout usage non blanchie 
1/4 c. à thé de sel 
1 1/2 c. à soupe de levure chimique (poudre à pâte) 
1/3 tasse de lait (moi, boisson aux amandes non sucrée) 
2 c. à soupe comble de mayonnaise du commerce légère 
Un peu d’oeuf pour la dorure 

La pizza cuit dans un four à 400 °F. 

1. Dans un bol moyen, réunir la farine, le sel et la levure et bien mélanger. Réserver. Dans un bol plus petit ou une tasse à mesurer, réunir le lait et la mayonnaise et battre à la main avec un petit fouet jusqu’à ce que le mélange soit lisse. 

 2. Verser sur les ingrédients secs et mélanger à la main juste pour bien intégrer la farine. Faire une boule et laisser reposer 5 min avant de la pétrir légèrement et de l’abaisser au rouleau sur une surface légèrement enfarinée. Rouler la pâte de la dimension d’une assiette à pizza de 23 cm (9 po) légèrement huilée et l’étaler sur celle-ci en pressant avec les doigts. La pâte sera souple et facile à manier. 

3. Dans un petit bol, réunir la salsa, la crème et le cari. 

4. Dans un autre bol, défaire le maquereau ou le thon égoutté à la fourchette. 

5. Étendre la sauce sur la pâte, recouvrir de poisson, parsemer de fromage. À cette étape, on peut bien sûr y ajouter les légumes qu’on aime, hier hier midi, j’ai mis des champignons. 

6. Enfourner sur la grille du centre durant 18 min. Faire gratiner si on veut en allumant simplement le gril (broil). 



Je voudrais remercier le complice qui ma fait connaître cette recette, qui préfère que je ne le nomme pas, que je ne commente pas ses recettes, que je ne lui adresse pas la parole. C’est plate, mais c’est comme ça !



dimanche 24 avril 2016

Escargots sur pâtes à la crème de pesto rosso


Un savoureux dépanneur et des ingrédients que nous aimons ont fait de cet humble repas notre petit festin du samedi soir. Tout y était pour fêter l’arrivée des beaux jours, combler nos appétits et étancher notre soif. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 conserve de 36 escargots, égouttés et rincés 
1/2 tasse de vin blanc 
Pâtes longues pour deux, des tagliatelles par exemple, cuites al dente selon le mode d’emploi indiqué sur l’emballage 

Crème de pesto rosso 
3 c. à soupe de pignons 
5 tomates séchées dans l’huile hachées finement 
9 feuilles de basilic frais, hachées au couteau 
1c. à soupe d’huile 
2 belles gousses d’ail, pressées 
3 c. à soupe de parmesan fraîchement râpé 1/2 tasse de crème légère, 15 % ou moins 

La sauce 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 petit poireau, haché finement, ou 1 échalote 
1 c. à thé de farine 1 c. à thé de sirop d’érable 
Le vin ayant servi à la macération des escargots 
1 c. à thé de fécule de maïs délayée dans 1 c. à soupe de bouillon ou de whisky 

1. Dans un bol, verser le vin blanc et y faire tremper les escargots bien rincés de 30 min à 2 h. 

2. Préparer la crème de pesto rosso. Dans un petit hachoir, l’accessoire fourni avec le bras mélangeur fait très bien le travail, moudre les pignons en chapelure grossière. Y ajouter les tomates séchées et le basilic, et pulser. Ajouter l’huile, le parmesan et la crème, et pulser sans insister. La préparation ne devrait pas nécessiter de sel, les tomates séchées et le parmesan en sont bien pourvus. 

3. Dans une petit casserole, attendrir le poireau dans la matière grasse sans le colorer. Saupoudrer de farine en mélangeant, puis verser le vin de macération des escargots, porter à ébullition et laisser épaissir la sauce. Ajouter le sirop d’érable (pour atténuer l’acidité du vin), le pesto rosso crémeux (j’en ai gardé une lichette pour garnir) et les escargots. Si la sauce est trop liquide, ajouter la fécule délayée, si elle est trop épaisse un peu de l’eau de cuisson des pâtes suffira. 

Servis ici avec une petite salade agrémentée de dés de poire, un autre délice. Le vin ayant servi à la macération des escargots, le même que nous avons bu en accompagnement, était un Orvieto classico Ruffino.

Librement adaptée d’une recette de Jean-François Plante tirée de son livre Bistro Bistro, publié aux Éditions de l’Homme.



samedi 23 avril 2016

Pâté au poulet à l’italienne, croûte au cheddar +


J’ai préparé cette recette cette semaine avec les restes du poulet au beurre de champignons. Une chouette trouvaille que cette croûte à l’oeuf et au cheddar qui couronne une sauce agrémentée de prosciutto, de champignons et de mes indispensables tomates séchées. Dommage que la photo du plat entier soit ratée, la croûte était franchement belle à voir. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 poireau, émincé 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
2 tranches de prosciutto, en dés 
4 champignons moyens, tranchés 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées 
1 gousse d’ail, pressée
1 c. à soupe comble de farine 
1 tasse de bouillon de poulet, maison de préférence 
2 tasses de poulet cuit, en morceaux 

Croûte au cheddar 
1/2 tasse de farine tout usage non blanchie 
1/2 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
1 pincée de sel 
1 oeuf battu légèrement 
1/2 tasse de cheddar râpé + 4 c. à soupe pour garnir 
1/4 tasse de lait, moi boisson d’amande non sucrée 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 

1. Dans un poêlon, attendrir le poireau dans l’huile durant 5 min sur feu moyen/doux sans le laisser prendre couleur. Ajouter le prosciutto et les champignons et cuire 2 ou 3 min, puis incorporer les tomates séchées et l'ail. Saupoudrer de farine, bien mélanger avant de mouiller avec le bouillon de poulet. Porter à ébullition, laisser épaissir la sauce, ajouter le poulet cuit. 

 2. Préparer la pâte comme suit. Dans un bol, tamiser les ingrédients secs. Leur ajouter l’oeuf, le fromage, puis le lait. Mélanger juste ce qu’il faut pour que les ingrédients secs soient incorporés. 

3. Étendre cette pâte épaisse à la cuillère sur la préparation au poulet. Saupoudrer avec le fromage réservé. Enfourner et cuire de 30 à 40 min, 20 min dans un four à convection, ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée et ferme au toucher. 

Librement adaptée pour deux de Pâté au poulet fromagé, une recette du fascicule Poulet et Volaille, collection Bon appétit.

vendredi 22 avril 2016

Nachos du pêcheur au cheddar +


Ce sont souvent des photos colorées et appétissantes qui guident mes improvisations. Par exemple, le plat de nachos costauds illustrant une circulaire (voir le lien vers la recette ci-dessous) m’a donné envie de cuisiner du poisson avec des croustilles de maïs. Pourquoi du poisson ? Parce que nous l’aimons de plus en plus et qu’il devient un substitut vraiment intéressant à la viande. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive +1 c. à thé de beurre 
1/4 c. à thé de cumin 
270 g de filet d’aiglefin ou d’un autre poisson blanc 

Garnitures 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1 petit oignon rouge, haché grossièrement 
1/4 c. à thé de cumin moulu 
1/4 c. à thé d’assaisonnements à chili, + ou - au goût
½ poivron rouge, en dés 
½ poivron orange, en dés 
1 c. à thé comble de farine 
1 petite conserve (150 ml) de jus de légumes ou de tomate 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées 
1/2 tasse de grains de maïs 
2 poignées de croustilles de maïs réduites en sel 
1/4 tasse de cheddar râpé

Touches fraîcheur 
3 c. à soupe de crème sure ou de yogourt grec 
Feuilles de coriandre fraîche 


La cuisson se termine dans un four à 375 °F. 

1. Chauffer la matière grasse dans un poêlon, et y faire dorer le poisson assaisonné de sel, de poivre et de cumin 2 min de chaque côté. Laisser tiédir, couper en bouchées et transférer dans un bol. 

2. Dans le même poêlon, attendrir l'oignon haché dans l’huile avec les dés de poivron. Ajouter les épices, saupoudrer de farine et verser le jus de légumes. Porter à ébullition et laisser mijoter de 3 à 5 min. Ajouter les tomates séchées et le maïs en conserve, puis le poisson. 

3. Dans un plat allant au four, une assiette à tarte par exemple, verser les ingrédients du poêlon. Répartir ensuite les croustilles de maïs et les bouchées de poisson, terminer par le fromage. 

4. Enfourner sur la grille du centre et cuire pendant 13 minutes. Terminer la cuisson en allumant le gril du four (broil) pendant 2 ou 3 minutes en surveillant le plat pour éviter que les croustilles de maïs ne calcinent. Au moment de servir, garnir de feuilles de coriandre et de cuillerées de crème sure. 

Inspirée et librement adaptée de la recette suivante: https://www.iga.net/fr/recettes_inspirantes/recettes/nachos_costauds




jeudi 21 avril 2016

Calmars sans friture 2 + Croquettes de riz


Deuxième essai réussi pour ces calmars panés cuits au four. Petit bémol, ils manquaient légèrement de cuisson après 10 min, je rajuste donc ci-dessous. J’en ai laissé une partie dans le four éteint après le service, ils étaient encore plus croustillants : délicieux. Pour leur part, les croquettes de riz leur ont fait un accompagnement parfait, je consigne aussi la recette. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
5 calmars entiers parés frais, env. 400 g 
1 tasse lait (moi, amande sans sucre) 
2 gousses d’ail, pressées 
2 pincées sel 

Enrobage croustillant 
4 c. à soupe chapelure 
4 c. à soupe farine de maïs (semoule no. 400, texture proche de la polenta) 
4 c. à soupe de parmesan fraîchement râpé 
3/4 c. à thé d’assaisonnements cajun 
Sel et poivre au goût 
Huile d’olive, environ 2 c. à soupe 

La cuisson se fait dans un four à 425 °F. 

1. Rincer les calmars à l'eau froide et les couper en rondelles. Les mettre dans un bol et recouvrir de lait. Ajouter le sel et l'ail et bien mélanger. Recouvrir le bol et laisser reposer au réfrigérateur 30 minutes, moi 2 heures.



2. Bien égoutter les calmars et les essuyer avec un linge propre ou des essuie-tout. Dans une assiette, mélanger les autres ingrédients sauf l'huile. Rouler un à un les calmars dans la panure sèche, y compris les petits tentacules, et bien les enrober.



3. Déposer les calmars sans les superposer sur une plaque recouverte d'un papier parchemin. Verser un filet d'huile d’olive (je les ai badigeonnés au pinceau) sur les calmars et les mettre au four de 10 à 13 minutes, ou jusqu'à ce que la panure soit dorée. 


 Croquettes de riz savoureuses 

Après quelques essais, j’ai trouvé la formule magique pour apprêter ces croquettes, compagnes idéales du poisson et des grillades. 

Ingrédients pour deux 
8 c. à soupe bombées de riz basmati cuit, ici déjà épicé à l’indienne 
1 oeuf battu
6 c. à soupe de chapelure assaisonnée de zeste d’orange 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées 
2 c. à soupe de coriandre émincée

1. Dans un bol, réunir tous les ingrédients et bien mélanger. 

2. Enfoncer la moitié du riz ainsi composé dans un emporte pièce déposé sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin, et faire de même avec le reste de la préparation. Elles ont cuit en même temps que les calmars, mais sur la grille du bas, durant 13 min.

Calmars et croquettes servis  avec une petite sauce mayo-lime (yogourt, mayonnaise, crème sure, zeste de lime) et une bonne salade de roquette.

mercredi 20 avril 2016

Pâtes au crabe, au lait de coco et au pesto


Mon goûteur aurait donné une petite fraction de plus à la note de trois étoiles qui correspond déjà à une très bonne recette. J’ai été plus réservée, la chair de crabe nous ayant déçus tous les deux. Toutefois, parce que la sauce au lait de coco et le pesto ont donné beaucoup de cachet à ce plat, il sera sûrement digne d’une meilleure mention, préparé avec du crabe des neiges. La prochaine fois...

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
227 g de chair de crabe*, égouttée 
1 échalote sèche, hachée finement 
1 c. à soupe d’huile + 1 c. à thé de beurre 
1 c. à thé comble de farine 
1/2 tasse de lait de coco léger + zeste de lime ou de citron 
2 pincées de poivre de Cayenne 
Tagliatelles cuites al dente selon les indications sur l’emballage 

Pesto à la coriandre 
1 poignée de pistaches non salées, écalées 
2 ou 3 gousses d’ail, pressées 
3 c. à soupe de feuilles de coriandre, hachées au couteau 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 c. à thé de jus de lime ou de citron 

1. Préparer d’abord le pesto à la coriandre. Dans un petit hachoir, réduire les pistaches en chapelure grossière. Ajouter l’ail et pulser. Ajouter la coriandre et 1 c. à soupe d’huile d’olive et pulser. Ajouter enfin le reste de l’huile et le jus de lime ou de citron. Saler légèrement, poivrer abondamment. 

2. Dans un poêlon, attendrir l’échalote dans la matière grasse. Ajouter la farine et bien mélanger. Mouiller avec le lait de coco en remuant et laisser épaissir la sauce. Ajouter le crabe et le poivre de Cayenne, et bien réchauffer. 

3. Lorsque les pâtes sont cuites, les napper de sauce et agrémenter chaque assiette de 1 c. à soupe de pesto. 

* La chair de crabe Philips que m’avait recommandé un complice gourmand n’a pas été à la hauteur de nos attentes.

mardi 19 avril 2016

Carrés aux framboises et au chocolat noir +


Une deuxième version de ces délicieux carrés aux framboises que je ne saurais trop recommander parce qu’ils sont encore meilleurs avec des pépites de chocolat noir et des amandes. Tellement faciles à réaliser que ce serait dommage de ne pas les préparer, surtout avec des framboises du Québec. 

Appréciation *** ¼ 
Ingrédients pour neuf portions 
1 tasse de framboises fraîches 

Ingrédients secs 
1/2 tasse farine tout usage 
1/2 tasse flocons de noix de coco non sucrés 
1/3 tasse de sucre granulé 
1 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
¼ tasse de pépites de chocolat noir mi-sucré 

Ingrédients liquides 
2 c. à soupe d’huile de pépins de raisin ou d’une autre huile au goût neutre 
1 gros œuf, légèrement battu 
2 c. à soupe de crème sure 

Garniture croquante 
¼ tasse d’amandes tranchées + 2 c. à soupe de sucre brut 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 

1. Dans un bol moyen, mélanger les ingrédients secs. 

2. Dans un bol plus petit, mélanger les ingrédients liquides jusqu’à ce que la préparation soit lisse et onctueuse. 

3. Faire un puits dans le bol des ingrédients secs et y verser les ingrédients liquides. Mélanger à la spatule jusqu’à ce que toute la farine soit humectée, la pâte restera épaisse. Ajouter les framboises et mélanger délicatement, dans la mesure du possible, car certains fruits seront immanquablement écrasés. 

4. Verser dans un moule carré beurré et parsemer de la garniture croquante. 

5. Enfourner et cuire sur la grille du centre de 30 à 35 min. 

Secret de cuisine 
Pour faire fondre les papilles de plaisir, une fois le plat entamé, réchauffer les portions à déguster au micro-ondes durant moins de 15 secondes: jouissance garantie !

Première version au chocolat blanc:


lundi 18 avril 2016

Poulet entier au beurre de champignons +


Le poulet en crapaudine est à son meilleur quand on insère sous sa peau un peu de matière grasse, généralement du pesto. Ayant à peu près épuisé les pestos faits avec différentes herbes, j’ai choisi hier un beurre de champignons à la coriandre. Encore une fois, le poulet s’est révélé d’une tendreté, j’allais écrire d’une tendresse, car il caressait le palais. Une autre manière de se régaler sans efforts. 

Appréciation *** ¼ 
Ingrédients pour quatre 
1 poulet de 1, 300 kg 
1 oignon en tranches épaisses 
1/4 tasse de vin blanc ou de bière, moi à l’abricot 

Beurre de champignons 
4 champignons de Paris de grosseur moyenne, hachés finement au couteau 
1 poignée de feuilles de coriandre fraîche ou de persil, hachées (env. 3 c. à soupe) 
2 c. à soupe de beurre ou de margarine non hydrogénée 
Zeste de citron ou de lime au goût 
2 gousses d’ail, pressées 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F, sur la grille du centre, et dure 1 h 30. 

1. À l’aide de ciseaux de cuisine, entailler le poulet sur toute la longueur de son dos de manière à pouvoir l’aplatir ensuite pour que toutes ses parties soient sur un même plan. De cette façon la cuisson sera plus égale et plus rapide. 

2. Réunir les ingrédients de l’enrobage et bien mélanger. Si le beurre est salé, se contenter de poivrer. Introduire 2 c. à soupe de la préparation sous la peau du poulet en détachant celle-ci des cuisses à l’aide des doigts, puis faire de même avec les poitrines; la peau est élastique, facile à manier. Badigeonner ensuite la peau du poulet avec un peu de beurre ou d’huile. 

3. Déposer le poulet sur les tranches d’oignon dans une lèchefrite. Enfourner et cuire 1 h 30 en arrosant le poulet aux 30 min, d’abord avec le vin blanc ou la bière, ensuite avec le jus de cuisson. Après 30 min de cuisson, recouvrir le poulet d’une feuille de papier alu pour éviter qu’il ne bronze trop rapidement; pour les 30 dernières minutes, retirer le papier. Le temps de cuisson écoulé, sortir le poulet du four et laisser reposer sous le carré de papier alu une dizaine de minutes. 

Si on tient absolument à le servir avec une sauce, ce poulet juteux peut fort bien s’en passer, il faut dégraisser le jus de cuisson et lui ajouter un peu de bouillon. Servi ici sans sauce avec un riz basmati aux épices indiennes et une bonne salade.

dimanche 17 avril 2016

Trio de la mer sur pâtes, sauce à la crème et au whisky +


Aurions-nous eu un événement à fêter que je n’aurais pas su composer repas plus harmonieux ! Palourdes, pétoncles et homard ont nagé quelques instants dans une sauce finement parfumée de piment et de whisky avant de se lover dans un nid de pâtes et de réjouir nos papilles gourmandes.

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
10 palourdes rincées 
1/3 tasse de vin blanc 
6-8 pétoncles 10-20, asséchés et coupés en deux 
2 queues de homard, cuites, décortiquées et défaites en morceaux 

Sauce crémeuse à la Newburg 
2 c. à soupe de beurre 
1/2 fenouil, émincé finement 
1 piment oiseau épépiné et haché finement (ou sauce au piment) 
2 belles gousses d’ail, pressées 
1 c. à soupe comble de farine 
1/2 tasse du jus de cuisson des palourdes 
1/3 tasse de bouillon de crevettes ou de poulet 
1/3 de tasse de crème à cuisson 15 % 
2 c. à soupe de whisky (facultatif) 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
1 c. à thé de sauce Worcestershire 
1 c. à thé de cari de Madras 
2 c. à soupe de coriandre hachée ou de persil 

1. Dans une grande casserole, faire ouvrir les palourdes dans le vin de 3 à 5 min. Les égoutter dans une passoire au-dessus d’un bol afin de conserver le liquide de cuisson. Retirer 1 coquille et conserver l’autre moitié pour le service. Réserver. 

2. Chauffer un poêlon, verser l’huile et y attendrir le fenouil entre 5 et 10 min. Ajouter le piment et l’ail et cuire 1 min. Incorporer le farine en brassant puis mouiller avec le jus de cuisson. Porter à ébullition, ajouter le bouillon, le whisky, le concentré de tomate, la sauce Worcestershire et le cari. Bien mélanger, puis ajouter la crème. 

3. Conserver l’ébullition et faire pocher les pétoncles dans cette sauce. Dès qu’ils commencent à se fendiller, leur ajouter les palourdes et la chair du homard, et bien réchauffer. Garnir de coriandre au moment de servir sur des pâtes, ici des tagliatelles.