jeudi 31 mars 2016

Omelette au four Méditerranée


Celle qu’on appelle frittata en Italie et tortilla en Espagne correspond dans la plupart des pays francophones à une omelette garnie. Celle-ci ne contient pas de viande, mais un poisson en conserve délicieux qui renferme une super dose d’omega-3. J’y ai mis aussi des tomates séchées dans l’huile, des épinards hachés au couteau et du cheddar pour la faire gonfler et gratiner au four. Une savoureuse dépanneuse qui se prépare en un tournemain ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées 
1 petite gousse d’ail, pressée 
1 petite conserve de maquereau de 217 g, le poisson égoutté et défait à la fourchette 
1 poignée de jeunes épinards, hachés au couteau 
3 oeufs battus avec 1 c. à soupe d’eau 
1/2 tasse de cheddar fort râpé, un peu plus pour les gourmands 
Sel et poivre au goût 

1. Dans un poêlon allant au four, verser l’huile et chauffer doucement les tomates et l’ail. Ajouter le maquereau et réchauffer deux minutes. Saler légèrement, poivrer généreusement. Ajouter les épinards, verser les oeufs et pencher le poêlon pour bien répandre les oeufs laisser prendre l’omelette 2 min. 

2. Allumer le gril du four, recouvrir l’omelette de fromage et enfourner le poêlon sur la grille du centre. Laisser cuire ainsi 2 ou 3 min ou jusqu’à ce que l’omelette soit gonflée et le fromage gratiné. 

On n’a pas tout ? On remplace ! 
On peut bien sûr remplacer les tomates séchées par des tomates fraîches, le maquereau par du thon, les épinards par de la roquette, le cheddar par un autre fromage, mais je recommande fortement de garder les oeufs… !



mercredi 30 mars 2016

Poêlée de légumes express au saumon et à l’aneth


J’avais un reste de saumon à recycler, j’ai improvisé une recette qui s’est avérée excellente pour le lunch. La prochaine fois, je remplacerai la conserve de sockeye par du saumon fumé, ça devrait composer un très bon repas du soir. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
20 petites pommes de terre 
8 asperges prêtes à cuire 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1/4 tasse de pistaches non salées, écalées 
1 gousse d’ail, pressée 
1/2 conserve de saumon sockeye, le poisson égoutté et défait à la fourchette 
1 c. à thé de farine 
1/3 tasse de lait 
3 c. à soupe d’aneth frais 

1. Dans un poêlon mettre les petites pommes de terre dans de l’eau salée. Cuire 10 min, puis ajouter les asperges et prolonger la cuisson de 2 min. Égoutter les légumes, les passer sous l’eau froide, égoutter de nouveau et réserver. Trancher les asperges en tronçons. 

2. Verser l’huile dans le poêlon et y faire revenir les pistaches. Ajouter l’ail, le saumon et l’aneth. Ajouter la farine en remuant, verser le lait et laisser épaissir la sauce. 

3. Remettre les pommes de terre et les asperges dans le poêlon, bien réchauffer et servir.

mardi 29 mars 2016

Gratins de moules à la mexicaine


Une idée puisée dans Recettes gourmandes d’Italie que j’ai adaptée aux ingrédients que j’avais sous la main. J’ai relevé la sauce tomate avec un piment et remplacé la béchamel par une sauce à l’oeuf, puis j’ai recouvert d’une garniture faite de croustilles de maïs et de cheddar. Une improvisation très réussie, une autre savoureuse façon de déguster des moules. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 sac de moules, rincées et brossées 
1/2 tasse de vin blanc 
1 bouquet de coriandre 

 Sauce tomate 
1 c. à soupe d’huile 
1 petite échalote sèche, hachée 
1 gousse d’ail, pressée 
1 petit piment oiseau ou 1/4 c. à thé d’assaisonnement à chili 
1 c. à thé de farine tout usage
1/2 tasse du jus de cuisson des moules, filtré 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
2 c. à soupe de feuilles de coriandre émincées 

Garniture aux croustilles de maïs 
1 oeuf battu avec 1 c. à soupe de farine de maïs 
1/4 tasse de lait 
2/3 tasse de cheddar, râpé
2/3 tasse de croustilles de maïs, émiettées 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Dans un grand poêlon muni d’un couvercle, faire ouvrir les moules dans le vin blanc, avec la coriandre. Conserver et filtrer le jus de cuisson. Décoquiller les moules. 

2. Dans une casserole, attendrir l’échalote, l’ail et le piment dans l’huile. Ajouter  la farine, bien remuer, verser 1/2 tasse de jus de cuisson des moules, le concentré de tomate et l’émincé de coriandre. Laisser épaissir la sauce. Répartir dans deux ramequins en incluant les moules décoquillées. 

3. Dans un bol, réunir l’oeuf battu avec la farine de maïs et le lait, puis verser sur les ramequins. Garnir de fromage et de croustilles. 

 4. Enfourner et cuire 10 min. Allumer le gril et faire gratiner 2 ou 3 min.


lundi 28 mars 2016

Médaillons de veau, sauce aux champignons +


Je ne me rappelle pas avoir déjà préparé un filet de veau, mais je sais, malgré ma mémoire courte, que le dernier repas de filet est souvent le meilleur. J’en ai fait des tranches, un peu comme des médaillons de porc, et les ai servies rosées, avec une sauce au vinaigre balsamique et au whisky. Une tendreté et un fondant mémorable, une pièce de viande à servir quand on veut se souvenir d’un excellent repas. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
5 tranches de filet de veau, en tout 300 g 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 /2 barquette de champignons tranchés 
1 c. à soupe de farine 
2 c. à soupe de whisky 
1 c. à soupe de vinaigre balsamique 
3/4 tasse de bouillon de boeuf 

La cuisson se termine dans un four à 350 °F. 

1. Assaisonner les médaillons de sel, de poivre et de paprika. Dans un poêlon, les saisir dans l’huile et le beurre, 2 min de chaque côté. 

2. Transférer dans un plat allant au four et enfourner sur la grille du centre durant 5 min. 

3. Dans le poêlon ayant cuit la viande, ajouter les champignons et 1 c. à soupe de beurre et les faire dorer 2 min. Ajouter la farine et bien mélanger, puis verser les ingrédients liquides, whisky, vinaigre et bouillon de boeuf. Porter à ébullition et laisser épaissir la sauce. 

4. Les cinq minutes écoulées, retirer les médaillons du four et les disposer dans les assiettes. Napper de sauce et servir avec de légumes au choix, purée de pommes de terre et de patate douce pour nous, haricots et salade.

dimanche 27 mars 2016

Cuisses de canard braisées, sauce aux clémentines +


Quand nous recevons des amis, j’aime servir des mets préparés à l’avance, ils nous permettent d’être plus longtemps avec nos invités. Les cuisses de canard s’avèrent toujours un choix judicieux, celles-ci, cuites la veille à feu doux dans une sauce parfumée aux figues séchées et aux clémentines, étaient un régal. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour quatre 
4 cuisses de canard 
1 c. à soupe d'huile d’olive 
3 gousses d’ail, émincées 
1 c. à thé d'herbes salées 
1/2 tasse de vin rouge 
1/4 tasse de jus d’orange 
1 clémentine en tranches 
1/2 c. à thé de chacune des épices moulues suivantes : coriandre, cumin, poivre et fenouil 
4 figues séchées, le pédoncule retiré et hachées 
Sel, poivre, paprika

Sauce aux clémentines 
1/2 tasse de jus clémentine 
1/2 tasse de bouillon de boeuf 
2 clémentines en tranches 
Le zeste de 1 orange 
1 c. à thé comble de fécule de maïs, délayée dans 1 c. à soupe d’eau 

La cuisson dure 2 heures et se termine dans un four à 300 °F, qu’on réduit à 275 °F. 

1. Saler, poivrer les cuisses et les saupoudrer de paprika. Chauffer un poêlon, y verser l'huile d'olive et y faire dorer les cuisses des deux côtés. Retirer de la casserole, verser le gras de cuisson dans un petit bol et le conserver pour un usage ultérieur. Ajouter les autres ingrédients, exceptés ceux de la sauce, et remettre les cuisses, coté chair dessous. 

2. Couvrir, enfourner et cuire 1 heure à 300 °F. Réduire la température du four à 275 °F, retourner les cuisses et poursuivre la cuisson encore 1 heure, toujours à couvert. La cuisson terminée, retirer les cuisses et les laisser refroidir. Les recouvrir d’une pellicule plastique et les garder au froid jusqu’au lendemain. Filtrer le jus de cuisson dans un récipient et le conserver au frigo. Le lendemain, le gras aura figé et sera facile à retirer. 

3. Le lendemain, pour préparer la sauce, déposer le jus de cuisson dans une petite casserole. Ajouter le jus de clémentine, le bouillon de boeuf et porter à ébullition. Laisser réduire 5 min à feu moyen doux. La sauce légèrement réduite, ajouter la fécule délayée et laisser épaissir. Goûter et rectifier l’assaisonnement.

 4. Pendant ce temps, dans un grand poêlon, faire dorer les tranches de clémentine dans un peu de beurre et les laisser caraméliser. Ajouter ensuite la moitié de la sauce avant d’y remettre les cuisses pour les réchauffer sur feu doux. 

5. Pour servir, napper les cuisses de cette sauce onctueuse, garnir de tranches de clémentine et servir avec un riz aux vermicelles et des légumes.

samedi 26 mars 2016

Petits pétoncles crémeux au saumon fumé +


Fenouil attendri par une cuisson douce au lait de coco, saumon délicatement fumé, aneth frais réveillé par le goût subtil de la lime, ce bouquet de saveurs dans lequel nagent des petites perles au goût de noisette est simplement servi sur un lit de pâtes longues cuites al dente. Suave ! 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux avec reste 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1/2 bulbe de fenouil 
1 petit piment oiseau, haché finement sans les pépins (facultatif) 
1 c. à soupe comble de farine 
1/2 tasse de vin blanc 
1/2 tasse de lait de coco léger 
1 sac de petits pétoncles de baie, égouttés 
50 g de saumon fumé, haché finement au couteau 
1 ou 2 c. à soupe d’aneth frais haché finement 
Poivre, pas de sel, le saumon en contient beaucoup 
Le zeste de 1/2 lime 

1. Chauffer l’huile dans un poêlon anti-adhésif, ajouter le beurre et le fenouil et cuire jusqu’à ce qu’il soit tendre, 10 min ou plus en le laissant légèrement caraméliser. 

 2. Ajouter la farine en remuant, ajouter une noisette de beurre au besoin, verser le vin blanc, porter à ébullition, ajouter le lait de coco et laisser épaissir la sauce en remuant. Laisser frémir à couvert sur feu très doux 5 min.

 3. Hausser un peu le feu, ajouter les pétoncles dans la sauce bouillonnante et laisser pocher 2 min avant d’ajouter le saumon fumé. Incorporer l’aneth, goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin et garnir de zeste. Garder au chaud.

 4. Servir sur des tagliatelles et déguster avec une bonne salade. 

On n’a pas tout, mais on ne se prive pas ! 
On remplace le fenouil par de l’échalote sèche ou une petit poireau, le vin blanc par du bouillon de poulet additionné d’une larme de jus de citron, le lait de coco par de la crème légère, les pâtes longues par des courtes, mais on ne remplace pas les petits pétoncles et le saumon fumé !



vendredi 25 mars 2016

Poêlée de saucisses à la bière et aux légumes


Fenouil, légumes grillés et bière, une riche harmonie de saveurs pour accommoder des saucisses qui auraient pu être moins fades et moins décevantes, un plat qui se termine au four, un bon mijoté à faire avec des saucisses bien goûteuses. 

Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
4 saucisses artisanales de bonne qualité 
La moitié de 1 bulbe de fenouil 
2 bonnes gousses d'ail, pressées 
1/2 tasse de bière rousse ou brune 
3/4 tasse de bouillon de bœuf réduit en sel 
1/2 c. à thé d’herbes de Provence 
1/2 c. à thé de sauce au piment 
2 c. à soupe de concentré de tomate 
2 carottes, en rondelles 
2 poivrons grillés, la peau retirée et coupés en carrés 
1 courgette grillée, en rondelles 
Sel et poivre 

La cuisson se termine dans un four à 350 °F.

1. Piquer les saucisses à l’aide d’une fourchette à fondue. Dans un grand poêlon avec couvercle, chauffer un peu d'huile et faire dorer les saucisses, les retirer. 

2. Dans la poêle faire revenir le fenouil et les carottes, bien mélanger et laisser cuire doucement de 3 à 5 min. 

3. Mouiller avec la bière, le bouillon et le concentré de tomate, ajouter les herbes de Provence et la sauce au piment, ajouter les légumes grillés, puis remettre les saucisses et porter à ébullition. 

4. Couvrir enfourner et cuire 30 min.

jeudi 24 mars 2016


 Poitrines de poulet, marinade citron/lime +


Le bon goût des grillades cuites sur le barbecue a imprégné ces petites poitrines, grâce à la marinade et à une cuisson… sur la cuisinière. Mon goûteur a été impressionné par le côté juteux et savoureux du poulet. Un souper bistro meilleur qu’au bistro et dégusté dans le confort du foyer. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
2 petites poitrines de poulet de 145 g chacune 

Marinade citron/lime 
2 c. à soupe de jus de citron 
2 c. à soupe de jus de lime 
2 c. à soupe d'huile d’olive 
2 c. à soupe de bouillon de poulet 
1/2 c. à thé de miel 
1/2 c. à thé d’origan séché 
1/2 c. à thé de menthe séchée 
1/2 c. à thé d’herbes salées du Bas-du-Fleuve 
1 gousse d’ail, tranchée 
Poivre au goût 

Mayo citron/lime 
3 c. à soupe de mayonnaise du commerce ou maison 
2 c. à soupe de yogourt 
1 c. à soupe d’aneth frais, émincé 
Le zeste de 1/3 de lime 
Le zeste de 1/3 de citron 
Un peu de sel, poivre du moulin 

1. Dans une assiette creuse ou un plat pouvant contenir les poitrines côte à côte, réunir les ingrédients de la marinade. Faire macérer les poitrines 15 min et 2 heures au frigo, pas plus, car les jus d’agrumes cuiraient le poulet. 

2. Dans un petit bol, réunir les ingrédients de la mayonnaise citron/ lime. Réserver. 

3. Laisser tempérer les poitrines 30 min avant la cuisson. 

4. Sur la cuisinière, faire chauffer une poêle à fond cannelé durant 5 min sur feu moyen. Y cuire les poitrines 5 min de chaque côté en réduisant le feu après les avoir retournées. (Pour être bien certaine de leur cuisson, je les ai passées ensuite 45 secondes au micro-ondes, elles étaient parfaitement cuites et juteuses.) 

J’ai servi avec une bonne salade de roquette, des frites santé maison et la mayonnaise citron/lime.

mercredi 23 mars 2016

Pastillas Méditerranée au poisson


Cette version de pastilla est très librement inspirée de sa cousine originaire du Maghreb. Elle se compose de feuilles de brick, beaucoup plus faciles à manier que celles de la pâte filo quoique tout aussi savoureuses, de poisson, de tomates séchées, d’épinards et de basilic frais. Une autre succulente manière de cuisiner la morue ou un autre poisson blanc. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 filet de morue de 300 g 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement 
1 gousse d’ail, pressée 
1 poignée de jeunes épinards, coupés au couteau 
Une dizaines de feuilles de basilic, émincées finement 
4 feuilles de brick (chez Adonis ou autres épiceries multi-ethniques) 
1 ou 2 c. à soupe de beurre fondu 

 La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Chauffer un poêlon et y faire revenir dans la matière grasse le poisson assaisonné de sel et de poivre. Cuire 2 ou 3 min. Transférer dans un plat, défaire en morceaux à la spatule et réserver. 

2. Dans le même poêlon, faire revenir les tomates séchées avec l’ail 2 min sur feu moyen. Ajouter les épinards, cuire 1 min, laisser tiédir. Ajouter les feuilles de basilic et transférer dans le plat avec le poisson. 

3. Dans deux ramequins beurrés, disposer une feuille de brick et badigeonner au pinceau du beurre fondu sur chacun. Placer une seconde feuille de brick et répartir la préparation de poisson dans chacun des ramequins. Replier ensuite joliment les feuilles autour du poisson et fixer à l’aide de courtes brochettes en métal au besoin. Badigeonner la surface de beurre fondu. 

4. Enfourner les ramequins et laisser cuire une quinzaine de minutes en surveillant au bout de 10 min pour que les feuilles de brick ne noircissent pas. 

 Servir avec une bonne salade.


mardi 22 mars 2016

Gratin de chou-fleur aux deux saumons


Réduire notre consommation de viande tout en variant nos repas est pour nous une préoccupation de tous les jours. Et comme nous accordons déjà une place importante aux légumes dans notre alimentation, y intégrer le poisson encore plus souvent est un moyen sage et délicieux de varier nos menus. C’est avec cette idée en tête que j’ai improvisé ce plat équilibré et savoureux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 

Les légumes 
½ chou-fleur, défait en bouquets 
6 petites pommes de terre, en moitiés  

La sauce 
1 c. à soupe de beurre ou de margarine 
1 échalote sèche, hachée (facultatif) 
1 c. à soupe comble de farine 
1/2 tasse de bouillon de poulet 
1/2 tasse de lait de coco léger ou de lait 
125 g de saumon cuit ou 1/2 conserve de sockeye 
1 paquet de 50 g de saumon fumé, décongelé et haché finement
1 c. à soupe d’aneth frais 
Zeste de citron au goût 
Sel et poivre au goût 

Le gratin
3/4 tasse de gruyère, râpé 
1/4 tasse de tranches d’amande 

 La cuisson se fait sur la grille du centre d’un four à 350 °F. 

1. Cuire le chou-fleur à la vapeur 20 min, ajouter les petites pommes de terre à mi-cuisson. Égoutter les légumes et les disposer dans un plat allant au four. 

 2. Chauffer la casserole ayant servi à cuire les légumes, y faire fondre la matière grasse, attendrir l’échalote, ajouter la farine en mélangeant, mouiller avec le bouillon et le lait de coco, laisser épaissir. Incorporer le saumon cuit et le saumon fumé, l’aneth et le zeste de citron. Goûter, rectifier l’assaisonnement et verser sur les légumes. 

3. Dans un petit bol, réunir les ingrédients du gratin et répartir sur la préparation aux légumes et au saumon. 

4. Cuire au four préchauffé à 350 °F durant 20 min ou jusqu’à ce que le liquide bouillonne, puis passer sous le gril 1 ou 2 min pour colorer le gratin.


lundi 21 mars 2016

Cuisses de grenouille au four, sauce à l’orange


Une autre délicieuse manière de cuisiner les grenouilles et d’apprécier leur chair peu grasse et bien parfumée. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 sac de 340 g de cuisses de grenouille, décongelées et bien asséchées 

Marinade à l’érable 
2 c. à soupe de sirop d’érable 
2 c. à soupe de vinaigre balsamique 
2 c. à soupe de sauce tamari légère 
1 c. à soupe d’huile d'olive
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
2 gousses d’ail, pressées 
1 morceau de gingembre, râpé (env. 1 c. à soupe) 
Pas de sel, la sauce tamari est riche en sodium 

Sauce à l’orange  
Le jus de 2 oranges et le zeste de 1  
2 c. à soupe de sirop d’érable  
2 c. à soupe de sauce soya ou tamari réduite en sel  
1 c. à soupe de sauce de poisson thaïe 
1/2 tasse de bouillon de poulet réduit en sel  
1 c. à thé comble de fécule de maïs diluée dans un peu d’eau 

1. Dans un saladier, réunir les ingrédients de la marinade et bien mélanger. 

2. Assécher les cuisses de grenouille. À l’aide d’un petit couteau bien aiguisé, piquer les cuisses à plusieurs endroits, ce qui permettra à la marinade de bien les imbiber. Plonger les cuisses dans la marinade et laisser macérer de 2 à 4 heures. 

3. Préparer la sauce. Dans une petite casserole, réunir tous les ingrédients. Réserver. 

4. Retirer les cuisses de la marinade, les égoutter sans insister.

5.  Allumer le four à gril (broil) Cuire les cuisses, sur la grille huilée et bien chaude d’une lèchefrite placée à 4 ou 5 po du gril, environ 4 min de chaque côté, jusqu'à ce qu'elles soient dorées. 

6. Pendant ce temps, porter à ébullition la petite casserole contenant la sauce et laisser mijoter quelques minutes. Servir dans des ramequins à côté des cuisses avec des galettes de riz dont je donnerai la recette plus tard.

dimanche 20 mars 2016

Macaroni à la poire et aux trois fromages


J’ai préparé ce macaroni pour recycler une poire un peu flétrie et éviter de perdre un morceau de gorgonzola, j’avais déjà les deux autres fromages de la recette. D’abord un peu méfiante, j’ai été surprise par le bon goût de l’ensemble. La prochaine fois, je remplacerai l’oignon par 1/2 bulbe de fenouil, selon moi ce sera encore meilleur. Chose certaine, ce macaroni sort de l’ordinaire, c’est un savoureux plat sans viande. 

Appréciation ***
Ingrédients pour deux 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 oignon coupé en tranches fines 
1 poire pelée et coupée en dés 
Pâtes courtes cuites al dente pour deux, environ 225 g
1/4 tasse de cheddar blanc râpé 
1/4 tasse de mozzarella râpée 
1 c. à soupe de farine 
3/4 tasse de lait (moi amande non sucré) 
Sel, poivre 
3 c. à soupe environ de gorgonzola émietté 
Une quinzaine de pacanes 
1 tantinet de miel (omis) 

1. Dans une casserole, faire caraméliser l'oignon à feu doux pendant 15 minutes, en remuant occasionnellement. Ajouter les poires et cuire 5 min. Saler et poivrer. 

2. Incorporer la farine, bien mélanger puis ajouter le lait et les fromages, et remuer jusqu'à ce que les fromages soient fondus. Saler et poivrer au goût. 

3. Mélanger la sauce avec les pâtes et verser le mélange au four - préalablement chauffé à 350 ℉ - pendant 15 minutes. Garnir de fromage bleu et de noix, et passer sous le gril 3 min en surveillant pour éviter que les pacanes ne brûlent. 

Adaptée librement pour deux en version allégée: 
Macaroni au gorgonzola et aux poires rôties 
Par Wienstein & Gavino’s, une recette publiée le 3 mars 2016 dans La Presse +

samedi 19 mars 2016

Moules crémeuses à l’aneth et au citron +


Ce plat de moules a ravi nos papilles, l’aneth frais les parfume délicieusement tandis que la crème et le zeste de citron leur apportent une note légèrement acidulée, un trio suave et harmonieux.

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 sac de moules de 900 g, brossées et rincées 
1/2 tasse de vin blanc sec comme le Fumées blanches
2 c. à soupe de beurre 
2 gousses d’ail, pressées 
1 c. à soupe de farine 
1 bouquet d’aneth frais, les tiges retirées, le feuilles hachées au couteau (environ 3 c. à soupe une fois les feuilles ciselées ) 
Le zeste de 1 citron, râpé 
1/3 tasse de crème 
Poivre du moulin 

1. Dans un grand poêlon avec couvercle, faire ouvrir les moules dans le vin blanc. Il suffit de les porter à ébullition à couvert et de remuer 1 ou 2 fois au cours des 2 ou 3 minutes de cuisson. Retirer les moules du poêlon et filtrer le jus de cuisson. Décoquiller les moules en ne conservant qu’une moitié de coquille, jeter les moules qui sont fermées. 

2. Dans une petite casserole, faire fondre le beurre, y attendrir l’ail sans lui laisser prendre couleur. Saupoudrer de farine en remuant, verser 1 tasse du jus de cuisson filtré et porter à ébullition, la sauce va épaissir. Ajouter l’aneth, puis la crème en remuant. 

 3. Transvider cette belle sauce onctueuse dans le poêlon. Incorporer les moules, poivrer généreusement, parsemer de zeste de citron. Couvrir le poêlon et garder au chaud jusqu’au moment de servir.

Servies ici avec du pain grillé frotté d’ail et une bonne salade de roquette.

Chouette, il en reste !
Il vous reste un peu de sauce ? Ne la jetez pas, allongez-la avec du lait ou du bouillon et ajoutez un peu de beurre manié, une part de beurre et une part égales de farine et portez le tout à ébullition. Vous aurez ainsi une sauce toute prête à servir avec des pâtes, ici, des raviolis du commerce aux épinards et au fromage.



vendredi 18 mars 2016

Pavés de saumon pochés, sauce aigre-douce


Une manière toute simple de cuire le saumon, notre poisson préféré: une marinade à l’orange et aux épices douces sert également de base à une sauce aux accents orientaux finement agrémentée de sirop d’érable. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
3/4 tasse de jus d’orange frais, environ 3 oranges 
1 c. à thé de graines de fenouil 
1 c. à thé de graines de coriandre 
2 pavés de saumon de 125 g chacun 

Sauce aigre douce à l’érable 
2 c à soupe de sirop d’érable 
2 c. à soupe de vinaigre de cidre  
1 c. à soupe de sauce tamari ou soya
1 c. à soupe de sauce de poisson thaï
1 c. thé de gingembre râpé  
1 petite gousse d’ail, pressée 
1 c. à thé de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
Aneth frais, haché 

1. Dans un poêlon, réunir le jus d’orange, les graines de fenouil et de coriandre, et y faire macérer les pavés de saumon durant 1 h. 

2. Retirer les pavés et porter le jus d’orange épicé à ébullition. Y remettre les pavés et réduire le feu de manière que le liquide bouillonne doucement et que les pavés cuisent 2 ou 3 min de chaque côté, un peu plus pour un saumon bien cuit. 

3. Préparer la sauce. Dans une petite casserole, réunir tous les ingrédients de la sauce ainsi que le jus d’orange ayant servi à cuire le saumon. Porter à ébullition et en napper les pavés. 

Servis ici sur un nid de vermicelles chinois. 

Inspirée très librement de recette de Caroline McCann sur Zeste. 


jeudi 17 mars 2016

Pâté rustique au poulet + Pâte express


Avec un reste de poulet et une pâte à la mayonnaise, j’ai improvisé un savoureux pâté rustique qui prend moins de 30 min de préparation. La pâte est une recette que j’avais oubliée; elle s’avère vraiment rapide et facile à réussir, parfaite pour ce plat. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour trois 
Sauce au poulet 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
4 ou 5 carottes moyennes, en rondelles 
1/3 de bulbe de fenouil, en fines tranches 
1 c. à thé comble de farine 
1/2 tasse de bouillon de poulet 
1 tasse de poulet cuit (moi, 1 cuisse et 1 poitrine désossées) 
1/4 c. à thé de cari + 1/4 c. à thé de garam masala ou 1/2 c. à thé d’estragon au goût 
Sel et poivre au besoin 

Pâte à la mayonnaise 
1 tasse de farine tout usage non blanchie 
1/4 c. à thé de sel 
1 1/2 c. à soupe de levure chimique (poudre à pâte) 
1/3 tasse de lait (moi, lait d’amande non sucré) 
2 c. à soupe comble de mayonnaise du commerce 
Un peu d’oeuf pour la dorure 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Commencer par préparer la sauce, dans un poêlon, attendrir dans la matière grasse le fenouil et les carottes 3 min. Ajouter la farine, bien mélanger, puis verser le bouillon. Couvrir, porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter doucement entre 15 et 20 min ou jusqu’à ce que les carottes soient cuites. Ajouter le poulet et bien mélanger. La préparation sera épaisse, il ne restera presque plus de liquide, c’est ce qu’il faut. Réserver hors du feu. 

2. Préparer la pâte. Dans un bol moyen, réunir la farine, le sel et la levure et bien mélanger. Réserver. Dans un bol plus petit, réunir le lait et la mayonnaise et battre à la main avec un petit fouet jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Verser sur les ingrédients secs et mélanger à la main juste pour bien intégrer la farine. Faire une boule et laisser reposer 3 min avant de pétrir légèrement et d’abaisser au rouleau sur une surface légèrement enfarinée. Abaisser la pâte de la dimension d’une assiette à pizza de 31 cm (12 po) (qu’on aura doublée de papier parchemin) et l’étaler sur celle-ci. Il n’est pas nécessaire de faire un cercle parfait, c’est une tarte rustique. 

3. Verser la préparation au poulet au centre de la pâte et rabattre les bords de celle-ci tout autour de manière à laisser voir la sauce au poulet au centre (comme sur la photo.) À l’aide d’un pinceau, badigeonner les rebords du pâté d’oeuf battu. 

4. Enfourner sur la grille du bas et cuire de 20 à 25 min ou jusqu’à ce que la croûte soir dorée.



mercredi 16 mars 2016

Frittata aux pommes de terre et aux artichauts


Parmi les formidables dépanneuses qui contiennent tous les ingrédients pour combler les papilles et soutenir jusqu’au prochain repas, cette omelette est un délice express. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
5 petites pommes de terre non pelées, en moitiés ou en quartiers 
1 c. à soupe comble de beurre ou d’une bonne margarine 
2 -3 coeurs d’artichaut, égouttés et hachés en 6 morceaux 
3 oeufs, battus 
1 ou 2 c. à soupe de pesto au goût, moi un reste à la coriandre 
Fromage au goût, moi mozzarella et gorgonzola, émietté 

La cuisson se termine au four sur la grille du centre, le gril allumé. 

1. Déposer les petites pommes de terre bien rincées en moitiés dans un bol allant au micro-ondes avec 3 ou 4 c. à soupe d’eau et recouvrir imparfaitement d’une pellicule plastique. Cuire 4 min à intensité maximale. 

2. Dans un poêlon anti-adhésif et allant au four, faire fondre le beurre et pencher le poêlon afin que la matière grasse glisse sur le pourtour. Faire revenir les artichauts, puis ajouter les pommes de terre et cuire 2 min. Répartir les légumes également dans le poêlon. 

3. Allumer le gril (broil) du four. Verser les oeufs battus dans le poêlon et laisser prendre l’omelette durant 3 min. 

4. Recouvrir du fromage retenu et enfourner sur la grille du centre durant 3 min ou jusqu’à ce que l’omelette soit gonflée et gratinée.


mardi 15 mars 2016

Rougail de saucisses


Le rougail de saucisses est un plat réunionnais à base de saucisses créoles coupées en morceaux et cuites au four dans une sauce tomate. C’est mon ami Puce qui m’a parlé de cette recette que j’ai préparée avec des merguez. Encore une fois, j’ai eu recours à la sauce style romesco, et nous nous sommes régalés. Merci Puce ! Merci Christian Bégin !

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
4 saucisses merguez à l’agneau ou au poulet 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1 oignon, grossièrement haché 
1 gousse d’ail, pressée 
1 morceau de gingembre d'environ 2 cm (1 po), finement haché 
1 tasse de sauce tomate maison ou de tomates en conserve 
2 pincées de curcuma 
1/4 tasse de bouillon de poulet, au besoin 

1. Dans une casserole d'eau bouillante ou un poêlon, faire bouillir les saucisses 2-3 minutes.  Égoutter et couper les saucisses en bouchées. 

2. Dans une grande poêle à fond épais, faire chauffer l'huile à feu moyen-vif et y attendrir les oignons jusqu'à ce qu'ils soient translucides environ 5 min. 

3. Ajouter les morceaux de saucisses et poursuivre la cuisson jusqu'à coloration environ 5 minutes. 

4. Ajouter l'ail, le gingembre, les tomates (si en boîte sans leur jus*), les épices et le thym, mouiller avec le bouillon de poulet. 

5. Réduire à feu moyen.  Couvrir et cuire une vingtaine de min (cuire à découvert les 10 dernières minutes) ou jusqu'à ce que le mélange soit d'une belle consistance. Surveiller attentivement et ajouter un peu de bouillon de poulet au besoin pour éviter que la préparation ne colle. 

J’ai servi sur des pâtes courtes et garni de basilic frais. 

La recette de Christian Bégin

La sauce style romesco