samedi 28 février 2015

Poitrine de poulet farcie à l’italienne




Enroulé de prosciutto et fourré de ricotta et d’épinards, puis garni d’une sauce aux champignons, ce tendre morceau de poulet a tout pour plaire, séduire les yeux et charmer les papilles. Un peu long à envelopper cependant, il y aurait sans doute moyen d’abréger sa préparation. Voir la note à la fin de la recette. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 poitrine de poulet désossée et sans peau de 300 g 

La farce
3/4 tasse de jeunes épinards, hachés 
1/2 tasse de ricotta 
Noix de muscade râpée et zeste de citron au goût 
3 tranches de prosciutto 

La sauce
1 c. à soupe d’huile + 1 c. à thé de beurre 
1 échalote sèche, hachée finement 
10 champignons de Paris, tranchés 
1 gousse d’ail pressée 
1 c. à soupe de farine 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
1/2 tasse de vin blanc 
1/2 tasse de bouillon de poulet
1/4 c. à thé d’un mélange d’herbes séchées, basilic, origan, menthe et fenouil 
Sel, poivre au goût 

La cuisson se termine dans un four à 375 °F. 

1. Dans un bol, réunir les épinards et la ricotta, et parsemer de muscade. Saler et poivrer, ajouter la muscade et le citron. 

 2. À l’aide d’un bon couteau, trancher la poitrine sur l’épaisseur et l’ouvrir en portefeuille, c’est-à-dire sans la trancher complètement. La farcir du mélange précédent et la refermer. 

3. Enrouler autour les tranches de prosciutto et fixer celles-ci à l’aide de fines broches ou de cure-dents. 

4. Chauffer un poêlon et y faire dorer le poulet dans l’huile et le beurre des deux côtés. Cela fait, déposer dans au plat allant au four, allumer le four et enfourner le plat. 

 5. Dans le poêlon, faire sauter l’échalote et les champignons quelques minutes. Ajouter l’ail, puis la farine, bien mélanger à la cuillère de bois. Verser le vin blanc et le bouillon, ajouter le concentré de tomate, porter à ébullition, réduire le feu et laisser épaissir. Goûter, ajouter les herbes italiennes et rectifier l’assaisonnement. 

6. Retirer le plat de poulet du four et verser cette sauce sur son contenu. Remettre au four et cuire encore 20 min. 

7. Découper le poulet en tranches et napper de sauce.

 Servies ici avec des pâtes courtes et une bonne salade. 

Note sur la préparation 

Une manière moins longue de procéder serait d’omettre la délicate opération de l’enrobage du poulet, de couper le prosciutto en dés et de l’intégrer à la sauce. Avec pour effet un coup d’oeil moins spectaculaire, mais des saveurs tout aussi délectables.



vendredi 27 février 2015

Gâteau à l’érable avec banane et pacanes

Même si j’étais très intriguée par la combinaison banane, érable et pacanes, j'ai pris beaucoup de liberté en préparant ce gâteau afin de le rendre moins riche et moins sucré que la recette originale. Nous n’y avions pas encore goûté, je me demande comment nous avons fait pour lui résister..., c’est chose faite, un complément au petit-déjeuner: notre verdict, il est délicieux !

Appréciation ***
Ingrédients pour huit 
1 tasse de farine 
1/2 c. à soupe de levure chimique (poudre à pâte) 
1/2 c. à thé de bicarbonate de soude 
1/2 c. à thé de cannelle 
1/4 tasse de beurre ramolli (moi, margarine Or) 
1 banane bien mûre écrasée 
1/4 tasse de sirop d’érable 
2 oeufs 
1/4 de tasse de lait 1% (lait de soya vanille) 
1/3 de tasse de pacanes en morceaux 

 La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 

1. Dans un bol, mélanger les ingrédients secs. 

2.  Dans un autre bol, à l'aide du batteur électrique, battre en crème le beurre avec la banane et le sirop d'érable. Ajouter les oeufs et battre jusqu'à l'obtention d'une consistance homogène. En battant à basse vitesse, incorporer graduellement les ingrédients secs en alternant avec le lait. 

3. Ajouter les pacanes et mélanger. 

4.  Beurrer et enfariner un moule de 20 cm (8 po) (assiette à tarte profonde) et y verser la pâte. 

5. Cuire au four de 30 à 35 minutes, jusqu'à ce qu'un cure-dents inséré au centre du gâteau en ressorte propre. 

6. Retirer du four et laisser tiédir. 

Glaçage à l’érable et à la noix de coco 
1/4 tasse de sirop d’érable 
1/4 tasse de crème à cuisson 15 % 
2 c. à soupe de margarine 
1/4 tasse de flocons de noix de coco sans sucre 

Dans une petite casserole, réunir les trois premiers ingrédients et porter à ébullition. Laisser mijoter 2 ou 3 min avant d’incorporer les flocons de noix de coco. Recouvrir le gâteau tiédi. 

Note 
Un glaçage inspiré du fameux gâteau Reine Élisabeth que j’ai considérablement allégé, mais qui demeure encore bien sucré. 


La recette originale: 

jeudi 26 février 2015

Tofu poêlé à l’orange + Salade de papaye de Puce


Le tofu est fade, c’est un aliment caméléon qui prend le goût des ingrédients qui l’accompagnent. Les sauces aigres-douces, si riches en saveurs,  sont donc idéales pour le cuisiner, en faire un plat délicieux et profiter de ses vertus. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 orange 
1 bloc de tofu ferme de 225 g 
2 c. à soupe d’huile neutre 
3 ou 4 oignons verts, émincés en biseau 
1 piment oiseau, épépiné et haché finement 
1/2 poivron rouge, en dés 
1/2 poivron jaune, en dés 
12 fleurettes de brocoli 
1 c. à thé de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
3 c. à soupe de coriandre 
1/4 tasse de noix de cajou 

Marinade aigre-douce à l’orange 
4 c. à soupe de bouillon réduit en sel ou d’eau 
2 c. à soupe de sauce tamari 
2 c. à soupe de vinaigre de riz 
1 c. à soupe de miel 
1 c. à soupe de sauce de poisson 
1 c. à soupe d’huile neutre 
1 c. à soupe de gingembre râpé 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
2 gousses d’ail, pressées 
1/2 c. à thé d’huile de sésame grillé 

1. Dans un petit bol, râper le zeste de l’orange et presser la moitié du fruit. Réserver. 

 2. Dans une assiette creuse, presser l’autre moitié de l’orange et ajouter tous les ingrédients de la marinade. 

3. Égoutter le bloc de tofu, l’assécher à l’aide d’essuie-tout et le détailler en dés. Le faire macérer 5 ou 6 heures dans la marinade. 

 4. Trente minutes avant la cuisson, retirer les dés de tofu de la marinade et les égoutter. Conserver la marinade et y ajouter les zestes et le jus d’orange. 

 5. Pour la cuisson, chauffer un grand poêlon ou un wok, y faire revenir dans l’huile d’abord les oignons verts, ensuite les dés de poivron, puis les dés de tofu et, enfin, les fleurettes de brocoli. 

 6. Ajouter ensuite la marinade et la fécule délayée et porter à ébullition, la sauce épaissira. Comme je servais cette poêlée avec des vermicelles de riz, dès que ceux-ci ont été cuits, je les ai ajoutés à la sauce et j’ai garni de coriandre et de noix de cajou. 


                           Salade de papaye de Puce 





Pour accompagner ce plat frugal, mon goûteur a cuisiné la recette que Puce m’a adressée cette semaine, composée d’un fruit que je cuisine rarement. Ce fut le complément idéal, tout en fraîcheur, pour ce repas frugal mais savoureux. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 tasse de papaye, en julienne (1/4 du fruit pour nous) 
2 carottes, en fines lanières 
1/2 poivron rouge (omis, il n’en restait plus) 
1 c. à soupe de sauce de poisson 
1 c. à soupe d’huile neutre 
1/2 c. à thé de sucre brut 
1/2 c. à thé d’huile de sésame grillé 
1 c. à soupe de vinaigre de riz 
1 c. à soupe de tamari 
1 petite gousse d’ail, pressée 
1 pointe de sauce au piment 

Dans un bol, réunir tous les ingrédients et laisser mariner 2 heures. 

Note
Puce suggère d’ajouter des feuilles de menthe ou de basilic thaï, ce qui doit être délectable. Je n’avais ni l’une ni l’autre, j’ai donc agrémenté de coriandre fraîche et de graines de sésame.

Pour tout savoir sur la papaye:

mercredi 25 février 2015

Mijoté de chevreuil à la marocaine +




J’avais très hâte de cuisiner la viande de chevreuil que nos amis nous ont apportée. J’en ai fait un genre de tajine express, me servant du même coup de plusieurs des épices qu’ils nous ont offertes. Un régal ! Pour ce plat, les gourmands qui n’ont pas la chance d’avoir des amis aussi généreux pourront remplacer le chevreuil par du veau ou de l’agneau haché

Appréciation *** 1/4

Ingrédients pour quatre 

Les boulettes 

450 g de chevreuil haché 
1/4 tasse de chapelure maison
1/4 tasse de lait 
1 petit oeuf 

La sauce 

1 oignon rouge, haché 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
4 ou 5 petites carottes nantaises, coupées en biseau 
2 gousses d’ail, dégermées et pressées 
1 bâton de cannelle 
1 c. à thé de cumin 
1/2 c. à thé de curcuma 
1/4 c. à thé de poivre 
1/4 c. à thé de gingembre 
1/8 c. à thé de paprika piquant ou de sauce au piment 
2 c. à soupe de farine
2 c. à soupe de concentré de tomate 
1/2 tasse de vin rouge 
1 tasse de bouillon et un peu plus 
1 poivron grillé, en dés 
1 petite conserve (19 oz) de pois chiches, rincés 
3 c. à soupe de coriandre, hachée finement 
Sel au goût 

1. Commencer par préparer les boulettes. Dans un bol, réunir la viande, la chapelure, l’oeuf et le lait. Si la viande n’est pas assaisonnée, ajouter des épices et des herbes. Mélanger et façonner des boulettes de la grosseur de balles de ping-pong. Réserver. 


2. Chauffer un grand poêlon ayant un couvercle, y attendrir les oignons 3 ou 4 min, puis ajouter les carottes et cuire encore 2 min. 


3. Incorporer l’ail et les épices, cuire 1 min, puis ajouter la farine et le concentré de tomate. Bien mélanger avant d'ajouter le vin et le bouillon, porter à ébullition, la sauce épaissira. Incorporer ensuite le poivron et les pois chiches. 


4. Couvrir porter à ébullition et laisser mijoter une trentaine de minutes ou jusqu’à ce que les carottes soient tendres. 


5. Ajouter la coriandre et servir avec du couscous.

mardi 24 février 2015

Tilapia en croûte à l’italienne


Une petite recette trouvée chez Cuisine futée, qui ne requiert que peu d’ingrédients et donne un bon goût à ce poisson dont je ne raffole pas. Idéale quand on veut faire un repas tout simple, vite fait et sans viande. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
300 g de filets de tilapia 
1/3 tasse de fromage mozzarella 
1 c. à soupe de fromage parmesan 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
2 c. à soupe de panko 
1 c. à thé d’herbes séchées (en parts égales, menthe, basilic, origan, fenouil) 
1 c. à thé de paprika 
Poivre du moulin 

 Le poisson cuit dans un four à 375 °F, sur la grille du centre. 

1. Couper les filets de tilapia en deux sur le sens de la longueur et les placer sur une plaque de cuisson recouverte de papier parchemin. 

2. Râper les fromages mozzarella et parmesan. Dans un bol moyen, mélanger les fromages et tous les ingrédients restants et poivrer généreusement. 

3. Répartir la garniture sur le tilapia. 

4. Cuire au four 15 minutes ou jusqu’à ce que la garniture soit dorée et croustillante. Servir avec une salade verte. 

Note 
La mozzarella utilisée était un fromage de bufflonne, c’est pourquoi, je pense, elle n’a pas fondu comme une autre mozzarella. Une croûte plus sèche, mais très bonne.


lundi 23 février 2015

Cassolettes d’escargots à la bière


J’aime les plats en sauce que l’on peut servir de deux façons. Mon amoureux des pâtes a préféré une version avec orechiettis, j’ai choisi de recouvrir la mienne de croûtons. Impossible de dire laquelle était la meilleure, nous avons été tous les deux très heureux de nos choix. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 petite conserve d'escargots, soigneusement rincés 
1/2 tasse de bière blonde + 1 c. à thé de sirop d’érable 
1 c. à soupe de beurre ou de margarine 
1 échalote sèche, hachée finement 
4 tomates séchées dans l'huile, hachées 
2 bonnes gousses d’ail, pressées 
1 c. à soupe comble de farine 
1/4 c. à thé de paprika 
1 tantinet de sauce sriracha ou d’une autre sauce au piment 
1/4 tasse de crème à cuisson 15% 
1 bouquet de feuilles de coriandre fraîche, hachées 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se termine dans un four à 400 °F. 

1. Faire tremper les escargots dans la bière additionnée de sirop de 1 à 2 heures avant le repas.

2. Chauffer un poêlon, verser l'huile et y attendrir l’échalote. Ajouter les tomates séchées, l'ail, le paprika et cuire quelques minutes. Ajouter la farine et la sauce sriracha, puis laisser épaissir. Incorporer les escargots et la bière. 

3. Porter à ébullition doucement et laisser cuire quelques minutes. 

4. Goûter la sauce, rectifier l’assaisonnement, puis incorporer la crème. Laisser cuire jusqu'à léger épaississement. Ajouter la coriandre à la fin de la cuisson. 

5. Verser dans des ramequins, soit sur des pâtes, soit en étalant des croûtons sur la sauce. Passer sous le gril 3 ou 4 minutes et servir. 

Notes gourmandes 
On peut bien sûr, avant de passer le plat sous le gril, ajouter un peu de fromage râpé si on n’en mange pas après le repas. 


Les petits bâtonnets qui recouvrent la salade sont des croustilles de légumes comme on en sert à la Piazzetta dans la salade en pot. J’adore le croustillant qu’ils donnent à nos salades, mais attention, ils sont aussi très caloriques.




dimanche 22 février 2015

Mijoté de bœuf, sauce tamari et sirop d’érable



Nous avions des invités hier, j’ai refait la lasagne aux fruits de mer dégustée en janvier. Je propose donc une recette que je n’avais pas encore consignée ici, faite avec du boeuf à braiser et des ingrédients aux saveurs réconfortantes, très appréciable en ce mois d’hiver éprouvant.


Appréciation *** 

Ingrédients pour deux 
415 g de cubes de bœuf bien persillé 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 oignon, haché 
4 jeunes carottes entières 
1 petit piment oiseau, épépiné 
1/2 c. à thé de cinq-poivres 
1/2 c. à thé de graines de coriandre moulues 
3 c. à soupe de sirop d’érable 
3 c. à soupe de sauce tamari réduite en sel 
1/2 tasse de bouillon de bœuf 
1/4 tasse de vin rouge 
1/2 poivron rouge, en dés 
1 anis étoilé 
1 c. à thé comble de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 

La cuisson se termine dans un four à 300 °F. 


1. Dans un poêlon avec couvercle allant au four, dorer la viande dans l’huile de chaque côté. Réserver sur une assiette. 


2. Dans le même poêlon, dorer l’oignon en ajoutant de l’huile au besoin. Incorporer les carottes et les épices, et poursuivre la cuisson environ 1 minute. 


3. Remettre la viande dans la casserole et ajouter le reste des ingrédients sauf la fécule. Porter à ébullition. Couvrir, enfourner et cuire au four 1 h, puis réduire le feu à 275 °F et cuire encore 30 min ou jusqu’à ce que la viande soit très tendre. 


4. Avant de servir, épaissir la sauce à l’aide de la fécule. 


 Sur la photo, servi avec petites pâtes, endives braisées et salade.

samedi 21 février 2015

Médaillons de porc à l’asiatique


Une marinade aux ingrédients exquis parfume ces médaillons de porc. Une façon de faire toute simple qui aurait mérité une fraction de plus s’ils n’avaient pas cuit un peu trop longtemps. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 filet de porc de 350 g, tranché en médaillons de 3/4 po 
1/2 c. à thé de bouillon de poulet + 1c. à thé de fécule de maïs délayée 
Très peu de sel, du poivre et du paprika 

Marinade exquise 
1 orange, jus et zeste 
1 c. à soupe d’une huile neutre 
1 c. à soupe de miel 
1 c. à soupe de sauce tamari réduite en sel 
1 c. à soupe de vinaigre de riz 
1/2 c. à thé d’huile de sésame grillé 
1/2 c. à thé de sauce au piment 
Ail pressé et gingembre râpé au goût 

La cuisson se termine dans un four à 375 °F. 

1. Assaisonner les médaillons d’un peu de sel, de pas mal de poivre et de paprika. Dans un plat pouvant contenir les médaillons côte à côte, réunir les ingrédients de la marinade et bien mélanger. Les faire macérer 1 h ou plus. (Je ne les ai laissés qu’une heure, mais ce fut suffisant pour bien les imprégner.) 

 2. Retirer les médaillons de la marinade et les éponger. Dans un poêlon allant au four, les faire revenir à sec, bien assaisonnés, sur feu moyen/vif 1 min sur chaque face. (S’assurer que le poêlon est bien chaud, ce qui évitera de sur-cuire les médaillons.) Transférer au four et enfourner de 4 à 5 min environ, pour une viande saignante, rajuster le temps de cuisson selon la grosseur des pièces. 

 3. Pendant ce temps, filtrer la marinade dans une petite casserole, porter à ébullition et laisser réduire 1 min. Ajouter le bouillon contenant la fécule de maïs délayée, porter de nouveau à ébullition et remuer doucement jusqu’à ce que la sauce soit onctueuse.

Servis ici avec des vermicelles de riz et une bonne salade.


vendredi 20 février 2015

Gâteau choco/orange au sirop


Ce gâteau marbré, une première pour moi, aurait été banal, trop peu sucré et menacé de sécheresse, si je n’avais pas eu l’idée de l’imbiber d’un sirop comme on le fait en Italie. Je remercie Puce qui m’a conseillée de préparer un sirop simple comme le faisait sa nonna, le résultat est délicieux. 


Appréciation *** 

Ingrédients pour huit 
1 tasse de farine tout usage
1/2 tasse de sucre 
1 c. à soupe de poudre à pâte 
4 oeufs (3 pour moi) 
1/2 tasse de beurre fondu (huile de pépins de raisin) 
4 c. à soupe de pépites de chocolat mi-sucré
1 c. à soupe de cacao (3 c. à soupe de cacao Van Houten) 
Le zeste d'une orange (moi, 4 c. à soupe de zestes confits) 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 


1. Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et la poudre à pâte. 


 2. Dans un autre bol, battre les oeufs avec l’huile. Verser cette préparation sur les ingrédients secs et bien mélanger. 


 3. Séparer ce mélange en deux parts à peu près égales. 


 4. Dans l'une, ajouter le cacao en le tamisant dans une fine passoire. Dans l'autre, ajouter les zestes d'orange. 


 5. Mélanger chaque portion délicatement afin d'obtenir un mélange lisse. 


 6. Dans un moule à gâteau anti-adhésif, moi une assiette à tarte bien beurrée et enfarinée, verser les deux préparations à la cuillère en les alternant pour obtenir l'effet marbré. À l’aide d’une brochette, faire quelques arabesques pour accentuer cet effet. 


 7. Cuire au four de 30 à 35 minutes ou lorsqu’une fine brochette en ressort sèche après qu’on l’ait enfoncée dans le centre du gâteau. 


Note 

Je le répète, parce que le gâteau m’a semblé peu sucré et un peu sec après y avoir goûté, j’ai fait un sirop parfumé à l’orange, comme me l’a suggéré mon amie Puce. 

Sirop à l’orange 

1/4 tasse de sucre granulé 
1/4 tasse d’eau 
Le zeste de 1/2 orange 

 1. Dans une petite casserole, réunir le sucre et l’eau, et porter à ébullition. Retirer du feu, ajouter le zeste. 


 2. Piquer le gâteau tiède (je l’ai réchauffé 30 secondes au micro-ondes) avec une brochette sur sa surface. Verser le sirop sur le gâteau et laisser pénétrer avant de le découper en pointes. 


Pour la recette originale



Le gâteau avant d’y verser le sirop à l'orange