mardi 24 janvier 2017

Poisson à l’italienne sur pâtes


Une manière simple et rapide de cuire un filet de poisson blanc consiste à le faire pocher dans une sauce aux champignons bien relevée, et de le servir sur des pâtes. Votre goûteur sera conquis, vos papilles vous remercieront ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 filet de morue ou d’un autre poisson blanc de 300 g, séparé en bouchées 
Pâtes longues pour deux, par exemple des tagliatelles 
8 champignons café ou blancs, tranchés 
2 ou 3 gousses d’ail, pressées 
1 c. à soupe d’huile + 1 c. à thé de beurre et un peu plus 
1 c. à soupe de farine 
1 tasse de bouillon, moi de boeuf réduit en sel 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
1 c. à thé de sauce de poisson (facultatif) 
3 pincées de poivre de Cayenne ou de flocons de piment, + ou - au goût 
Persil ou basilic frais pour servir 
Sel et poivre au goût 

1. Dans une grande casserole, faire bouillir de l’eau pour les pâtes. 

2. Pendant ce temps, chauffer un poêlon à revêtement anti-adhésif et y faire sauter les champignons dans l’huile et le beurre 3 ou 4 minutes. Ajouter l’ail, 1 c. de beurre et cuire l’ail 1 min. Saupoudrer de farine et bien mélanger. Verser le bouillon, le concentré de tomate et la sauce de poisson, porter à ébullition, la sauce épaissira. 

3. Laisser mijoter quelques minutes, ajouter les bouchées de poisson et les laisser pocher entre 3 et 5 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient cuites. Garder au chaud. 

4. Faire cuire les pâtes en suivant les indications sur l’emballage. 

5. Assaisonner la sauce au poisson de sel, de poivre et de Cayenne ou de flocons de piment, ajouter le persil ou le basilic et servir sans attendre.



lundi 23 janvier 2017

Poulet exquis au pastis +


Cette recette trouvée par hasard a fait nos délices hier. Si simple à réaliser et qui nous a comblés: cuisson parfaite, poulet tendre et fondant subtilement aromatisé. J’ai tenté en vain de remercier l’auteure de ce blogue pour un des meilleurs poulets dégustés à ce jour. J’y retournerai...!

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour quatre 
1 poulet de 1,5 kg 
2 têtes d’ail 
1/3 tasse de pastis 
1 c. à soupe de graines de fenouil 
2 c. à soupe d'huile d’olive 
Sel, poivre et paprika au goût 

Le poulet cuit dans un four à 375 °F. 

1. Saler et poivrer l'intérieur du poulet et glisser une tête d'ail et 1 c. à thé de graines de fenouil à l'intérieur. 

2. Déposer dans un plat huilé, pour moi garni de tranches d’oignons. Enduire le poulet d'huile d’olive, saler, poivrer et saupoudrer avec le paprika et le reste des graines de fenouil. 

3. Placer les gousses d'ail entières (en chemise) de l’autre tête d’ail tout autour du poulet et enfourner pour 1 h 30. Au bout de 30 minutes, arroser avec le pastis, puis régulièrement avec le jus de cuisson, moi aux quinze minutes et en ajoutant un peu d’eau au deuxième arrosage. J’ai laissé 15 minutes de plus au four et l’ai fait reposer ensuite sous un carré de papier alu un bon 10 minutes. 

4. Une fois le poulet cuit, le découper et déglacer le jus avec un peu d'eau. Filtrer avant de mettre en saucière. 

Servir le poulet entouré des gousses d'ail en chemise avec le jus à part.



dimanche 22 janvier 2017

Crevettes sur riz rouge, sauce à l’ail et au basilic +



Les crevettes n’avaient de colossales que l’inscription sur l’emballage, il fallait leur donner un peu de soutien pour composer une assiette présentable. Avec un riz qui sortait de l’ordinaire, de la verdure goûteuse et une sauce bien parfumée, le repas fut digne d’un bon samedi soir. 

Appréciation *** 1/8 
Ingrédients pour deux 
14 crevettes dites colossales, sac de 300 g décongelé, les crevettes décortiquées et asséchées 
2 c. à soupe d’huile à l’ail et au basilic (voir ci-dessous) 

Accompagnement facultatif 
3 bouquets de chou frisé (kale), les grosses tiges retirées, les feuilles hachées au couteau, ou un sac d’épinards 
1 c. à soupe d’huile 

Riz rouge 
3/4 tasse de riz rouge, rincé 
1 1/2 tasse de bouillon (poisson, crevettes ou légumes) 

Huile à l’ail et au basilic 
1/4 tasse d’huile d’olive 
1 gousse d’ail, pressée 
2 c. à soupe de basilic fraîchement ciselé 
Le zeste de 1/2 citron 
1 pincée de sel + 2 pincées de poivre 

 La cuisson se termine dans un four à 400 °F puis sous le gril. 

1. Commencer par cuire le riz. Dans une petite casserole, porter le bouillon à ébullition, y jeter le riz en pluie et laisser mijoter sur feu doux durant 45 min. 

2. Pendant ce temps, préparer l’huile à l’ail et au basilic en réunissant tous les ingrédients dans le contenant gradué du bras mélangeur. Y plonger l’appareil et mixer 1 minute ou jusqu’à ce que les ingrédients soient intégrés. 

3. Déposer 2 c. à soupe de cette huile parfumée sur les crevettes et bien mélanger. Réserver. 

4. Dans un grand poêlon, faire tomber le chou frisé (ou les épinards) dans l’huile. 

5. Quand il ne reste que 7 ou 8 min à la cuisson du riz, allumer le four, puis chauffer sur la cuisinière un poêlon, à fond cannelé de préférence, et y faire dorer les crevettes des deux côtés. 

6. Répartir le riz et le chou frisé dans une grande assiette allant au four, y déposer les crevettes et arroser le tout avec l’huile à l’ail et au basilic. Inutile de tout mettre, il va en rester, elle se conservera au frigo jusqu’au lendemain. 

7. Enfourner l’assiette sur la grille du centre et cuire 4 ou 5 minutes, allumer le gril et cuire 2 minutes sans déplacer l’assiette.


samedi 21 janvier 2017

Délice de légumes grillés au quinoa +



Un gentil commentaire sur une de mes improvisations récentes m’a donné envie de refaire ce délice. Comme je n’avais pas tous les ingrédients, j’en ai ajouté d’autres qui ont apporté à nos papilles autant de bonheur que la première fois. Le secret réside, je crois, dans la combinaison de saveurs des légumes qu’on arrose de beurre à l’ail et que l’on garnit de bouchées de fromage de chèvre. Hyper-délicieux !

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
Légumes à griller 
1 1/2 tasse de fins bouquets de chou-fleur (le tiers d’un chou-fleur moyen) 
1 courgette jaune, en cubes 
1 courgette verte, en cubes 
1 c. à soupe de polenta instantanée ou de farine de maïs granulée 
1/2 c. à thé de curcuma + 1/2 c. à thé de paprika 
1/4 c. à thé de sel 
1 c. à soupe d’huile d’olive 

Quinoa au bouillon 
1/2 tasse de quinoa 
1 tasse de bouillon de légume ou de canard 

Endives braisées 
5 endives 
1/2 c. à thé de sucre 
1 c. à thé de beurre 

Garnitures facultatives 
Tranches de fromage de chèvre ou dés de cheddar fort 

Beurre à l’ail au basilic frais 
1 petite gousse d’ail pressée 
3 c. à soupe de beurre ou d’une bonne margarine 
2 c. à soupe de basilic frais haché finement 
Le zeste de 1/2 citron 

 La cuisson se fait dans un four à 400 °F. 

1. Allumer le four. 

2. Pendant qu’il se réchauffe, préparer les légumes. Dans un petit bol, réunir la polenta ou la farine, le curcuma, le paprika et le sel. Dans un grand bol, rassembler les légumes à griller, saupoudrer du mélange précédent et verser l’huile d’olive. Bien mélanger avec les mains et répartir sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin. Enfourner et cuire entre 25 et 30 min. 

3. Cuire ensuite le quinoa. Dans une petite casserole, porter le bouillon à ébullition, verser le quinoa, couvrir, réduire le feu et laisser mijoter doucement de 15 à 20 min. 

4. Faire blanchir les endives. Dans un petit poêlon, recouvrir celles-ci d’eau froide, ajouter le sucre, porter à ébullition à couvert et, après une première minute de cuisson, égoutter soigneusement. Remettre les endives dans le poêlon avec le beurre et sur feu doux, laisser braiser une dizaine de minutes. 

5. Dans un petit bol, réunir le beurre, le basilic et le zeste de citron. Faire fondre au micro-ondes. 

6. Lorsque les légumes sont grillés, les transférer dans un grand plat allant au four légèrement huilé. Ajouter le quinoa et les endives, arroser le tout de beurre fondu et disposer quelques tranches de fromage de chèvre ou de dés de cheddar.

7. Remettre au four sur la grille du centre 5 min, allumer le gril et, sans déplacer le plat, faire fondre le fromage 2 ou 3 min en surveillant. 


La première improvisation:


vendredi 20 janvier 2017

Escargots à la sauce asiatique +



Une manière rapide et toute simple de déguster des escargots est de les servir sur des vermicelles de riz nappés d’une sauce aigre-douce. Une fois les petites bêtes bien imprégnées de la marinade, elles sont simplement pochées dans ce jus parfumé. Ce délice composé de très peu d’ingrédients est à la portée de tous les amateurs d’escargots… et de sauce aigre-douce. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 petite conserve d’escargots, rincés et égouttés 
1 c. à soupe d’une huile neutre, pépins de raisin par exemple  
2 oignons verts ou 1 échalote sèche, hachés finement 
1 bok-choy moyen, tranché finement, parties blanche et verte séparées 
1/4 tasse de bouillon de poulet 
1 c. à thé comble de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
Vermicelles chinois pour deux 

Marinade asiatique 
Le jus de 2 clémentines ou de 1 orange (environ 1/4 tasse de jus frais) 
1 c. à soupe de sauce tamari ou soya 
1 c. à soupe d’huile neutre
1 c. à soupe de vinaigre de riz 
1 c. à soupe de miel ou de sirop d’érable 
1 morceau de gingembre, haché finement 
1 gousse d’ail, pressée 

Garnitures facultatives 
1 tranche de poivron de couleur, hachée finement en dés 
1 poignée de noix de cajou, hachées grossièrement 
1 c. à soupe de graines de sésame dorées 

1. Dans une tasse graduée, mesurer le jus de clémentine ou d’orange et ajouter les autres ingrédients de la marinade. Laisser macérer les escargots de 30 à 60 minutes dans cette marinade. 

2. Faire bouillir de l’eau pour les pâtes dans une casserole moyenne. D’autre part, égoutter les escargots en récupérant la marinade. Réserver dans deux bols séparés. 

3. Préparer la sauce. Dans un poêlon, attendrir dans l’huile les oignons ou l’échalote, ajouter la partie blanche du bok-choy et laisser cuire 2 ou 3 min. Verser la marinade réservée, le bouillon de poulet et la fécule de maïs. Porter à ébullition, la sauce épaissira. 

4. Transférer les escargots dans le poêlon avec la partie verte du bok-choy, couvrir et réduire le feu au minimum. Simultanément, cuire les nouilles dans l’eau bouillante légèrement salée environ 3 min ou selon les indications sur l'emballage. 

5. Égoutter et servir les pâtes dans deux assiettes, ajouter les escargots avec la sauce, saupoudrer de dés de poivron, de noix de cajou et de graines de sésame.


jeudi 19 janvier 2017

Tarte paresseuse aux clémentines et aux framboises +



Dessert anti-déprime par excellence, il se compose de deux fruits très abondants dans nos grandes chaînes d’alimentation en toute saison et plus spécialement en janvier. Une autre tarte sans croûte, légère, rapide à préparer et dont la douceur et les couleurs fraîches nous rappelleront durant quelques minutes, le temps de la déguster, les bons goûts de l’été. 

Appréciation *** 1/4
Ingrédients pour six ou huit 
1/2 tasse de farine non blanchie  
1/2 tasse de fins flocons de noix de coco sans sucre 
1 c. à thé de levure chimique ( poudre à pâte)  
1/4 c. à thé de sel  
2 œufs 
1/2 tasse de sucre 
4 c. à soupe d’huile au goût neutre, par exemple de pépins de raisin  
4 c. à soupe de yogourt nature 
3 clémentines pelées, tranchées en trois parties et défaites en fines lamelles 
1 barquette de framboises 

Enrobage croustillant 
3 c. à soupe de flocons de noix de coco non sucrés 
2 c. à soupe de sucre brut  

La cuisson se fait dans un four à 350 °F et dure 35 minutes.  

1. Dans un bol moyen, réunir la farine, les flocons de noix de coco, la levure chimique, et le sel. Bien mélanger.  

2. Dans un bol plus grand, battre les oeufs au fouet avec le sucre et l’huile, ajouter le yogourt et bien mélanger. 

3. Incorporer la préparation des ingrédients secs à la préparation aux oeufs et mélanger. Ajouter les lamelles de clémentine et les framboises. 

4. Verser la préparation dans un moule à tarte, de préférence en céramique, beurré et saupoudré de farine. 

5. Enfourner et cuire 15 minutes. Retirer du four, répartir les flocons de noix de coco sur la surface de la tarte, faire de même avec le sucre brut et remettre au four. 

6. Cuire encore 20 minutes et laisser tiédir avant de servir.



mercredi 18 janvier 2017

Cuisses de poulet au fenouil et au citron


La douceur anisée du fenouil est ici en harmonie avec l’acidité du citron, pour éviter que cette dernière soit trop envahissante, on ajoute une lichette de sirop d’érable et du poivre, un mélange qui a plu au poulet et réjoui nos papilles gourmandes. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour quatre 
2 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
4 cuisses de poulet 
1 bulbe de fenouil 
1 tasse de bouillon de poulet maison ou réduit en sel 
1/2 c. à thé de coriandre moulue 
1/8 c. à thé de poivre de Cayenne ou de poivre, au goût 
4 gousses d’ail, en chemise 
4 tranches de citron 
1 c. à soupe de sirop d’érable 
Sel, poivre et paprika 

La cuisson se termine dans un four à 325 °F. 

1. Assaisonner les cuisses de poulet de sel, de poivre et de paprika. Réserver. Dans un grand poêlon muni d’un couvercle et allant au four, colorer les cuisses des deux côtés. Retirer du poêlon et garder au chaud. 

2. Dans le même poêlon, attendrir les tranches de fenouil. Verser le bouillon, la coriandre, le poivre de Cayenne, les gousses d’ail, les tranches de citron et le sirop d’érable. Porter à ébullition, puis remettre les cuisses réservées dans cette sauce. Couvrir. 

3. Enfourner sur la grille du centre et cuire 45 min. 

4. Retirer le couvercle et cuire encore 15 min. Ensuite, sans déplacer le poêlon, allumer le gril et faire bronzer le poulet entre 3 et 5 min. 

5. Transférer les cuisses dans une assiette et garder dans le four éteint. Porter à ébullition le jus de cuisson et laisser réduire 3 min.