jeudi 20 juillet 2017

Quiche au millet, au chou frisé et au prosciutto


Une quiche sans croûte qui se veut santé grâce au millet, au chou frisé et au yogourt, mais aussi en dépit du prosciutto et d’une belle place pour l’emmenthal, un choix d’ingrédients presque contradictoire mais tout simplement délicieux. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour quatre en entrée, pour deux en plat principal 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 poireau, émincé finement 
2 feuilles de chou frisé (kale), la tige centrale retirée, hachées au couteau 
1 bonne gousse d’ail pressée 
3 tranches de prosciutto, en dés, ou de dés de jambon 
2 œufs, légèrement battus 
1/2 tasse de yogourt nature 
1/2 tasse de millet cuit 
1/2 tasse d’emmenthal, râpé + 1/4 pour couvrir (environ 85 g en tout) 
Herbes fraîches, moi thym et ciboulette 
Muscade fraîchement râpée 

 La cuisson se termine dans un four à 375 °F. 

1. Dans un poêlon, chauffer l’huile et y attendrir le poireau et le chou 5 min sans les colorer. Incorporer l’ail et le prosciutto et cuire 1 min. Retirer du feu et laisser tiédir. 

2. Dans un bol, réunir les œufs, le yogourt, le millet cuit, la demi-tasse de fromage, les herbes et la muscade. Incorporer le contenu du poêlon dans la préparation aux oeufs. Goûter, saler légèrement et poivrer généreusement. 

3. Dans une assiette à tarte profonde généreusement beurrée et farinée, étaler la préparation également. Recouvrir du fromage restant. 

4. Enfourner sur la grille du centre et cuire entre 35 à 40 min ou jusqu’à ce que la préparation soit prise et que l’odeur du fromage embaume. Au besoin, allumer le gril et laisser gratiner 2 min, ce que je n’ai pas fait. 

Inspirée de cette recette: 

mercredi 19 juillet 2017

Casserole de poisson Méditerranée


Les aliments de base des cuisines grecque, italienne et provençale se rencontrent ici dans un savoureux plat tout-en-un, très rapide à préparer, surtout quand les pâtes sont déjà cuites. On pourrait même en terminer la cuisson au micro-ondes en période de canicule si on préfère se passer du four conventionnel. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
2 c. à soupe d’huile d’olive 
1 échalote sèche, hachée finement 
1 courgette, en dés (1/2 jaune, 1/2 verte) 
1/2 poivron rouge, en dés 
1 belle gousse d’ail, pressée 
3/4 tasse de bouillon de poisson, de légumes ou de poulet 
12 tomates raisins, en tranches 
1 c. à soupe de concentré de tomate 
2 filets d’aiglefin, en bouchées (environ 250 g) 
Pâtes courtes cuites pour deux, ici des farfales 
12 olives noires dénoyautées et autant d’olives vertes, en tranches 
1/2 c. à thé d’origan séché 
Le zeste de 1/2 citron 
4 feuilles de basilic frais, émincées 
Sel et poivre au goût 


La cuisson se termine dans un four à 425 °F et dure une quinzaine de minutes. 

1. Chauffer un poêlon à feu moyen et cuire l’échalote et l’ail dans l’huile 1 minute. Ajouter les dés de courgettes et de poivron, puis le bouillon, les tomates raisins et le concentré de tomate. Cuire 5 min. 

2. Verser la préparation dans un moule ou une grande assiette allant au four. Y insérer les bouchées de poisson, saler et poivrer, puis ajouter les pâtes sur la préparation et bien mélanger. Garnir d'olives et parsemer de zeste et d’herbes. 

3. Couvrir le plat d'une feuille de papier d'aluminium et cuire au four une quinzaine de minutes. 

Adaptée librement d’une recette de Pratico-Pratique: 




mardi 18 juillet 2017

Won ton maison au beurre de champignons


Comme je l’ai écrit hier dans ma recette de Galettes de poisson, j’ai tenté la semaine dernière de préparer une pâte à rouleaux impériaux. Comme je n’avais fait qu’une demi-recette je n’ai pas réussi à réaliser suffisamment de carrés pour obtenir des rouleaux. De plus, ils n’étaient pas minces… Ce n’est que le lendemain que j’ai décidé de recycler la pâte pour en faire des won ton, que j’ai appelé mes petits paquets. Pourquoi ? Parce qu’ils sont tout simplement attendrissants de maladresse. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour une dizaine de won ton 
Pâte 
1 tasse de farine 
La moitié d’un gros oeuf battu 
1/4 c. à thé de sel 
1/4 tasse d’eau glacée 

1. Dans un bol, mélanger la farine, l’oeuf battu, le sel et l’eau. 

2. Pétrir pendant quelques minutes pour obtenir une pâte homogène. Si la pâte est trop sèche, ajouter 1 c. à soupe d’eau glacée, si elle est trop liquide, saupoudrer d’un peu de farine. Et continuer à pétrir. 

3. Envelopper d’une pellicule plastique et réfrigérer 2 heures ou toute la nuit. 

4. Rouler la pâte aussi mince que possible. C’est ici que ça se corse, il faut rouler, rouler sans se décourager, rouler avant d’obtenir une surface assez grande pour y découper une dizaine de cercles de pâte, j’ai utilisé pour cela un emporte-pièce de 7 cm (2 3/4 po) de diamètre. 

Farce au beurre de champignons 
8 champignons blancs, hachés assez finement 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à soupe de beurre 
3 c. à soupe de noix de Grenoble, hachées en morceaux plutôt petits 

Dans un bol, réunir tous les ingrédients de la farce et bien mélanger. En garnir les cercles de pâte avec 1 c. à thé. Replier la pâte de manière à contenir la garniture, tant pis si c’est avec maladresse, l’important est de bien les sceller. 

Bouillon au chou frisé 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 1/2 tasse de chou frisé, l’arête centrale retirée, le reste émincé au couteau 
1 1/2 tasse de bouillon ou plus, il s’agit de recouvrir les won ton. 

Dans un poêlon ou une casserole juste assez grande pour y contenir les petits paquets, faire revenir le chou dans la matière grasse et verser le bouillon. Déposer les won ton dans le poêlon en s’assurant qu’ils sont bien recouverts de bouillon. En ajouter au besoin, puis laisser cuire une dizaine de minutes ou jusqu’à ce que les won ton soient tendres quand on les pique avec un couteau. 

La recette de pâte est ici: 


lundi 17 juillet 2017

Galettes de poisson aux accompagnements asiatiques


Changer d’idée est une de mes spécialités en cuisine, la farce de mes rouleaux impériaux s’est transformée en galettes de poisson car la pâte, que je préparais pour la première fois, m’a semblé impossible à rouler suffisamment mince pour faire des carrés. Toutefois les betteraves confites à l’asiatique, le riz au curcuma et les bok-choy sont demeurés des accompagnements de choix pour ces galettes plutôt réussies. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux* 
Galettes de poisson 
200 g de filet de sole, en morceaux, le poisson bien épongé si décongelé 
1 c. à soupe comble d’aneth frais, finement émincé au couteau 
1 c. à soupe comble de mayonnaise légère 
1/2 c. à thé de wassabi, un peu plus si on aime 
Le zeste de 1/2 citron 
1/2 tasse de chapelure non assaisonnée, panko 
Sel et poivre au goût 

Betteraves confites à l’asiatique 
4 betteraves crues, pelées et taillées en frites 
1 c. à soupe d’huile de pépins de raisin ou d’une autre huile neutre 
1 gousse d’ail entière, en chemise 
2 tranches de gingembre, pelées 
1 anis étoilé 

Riz au curcuma 
1/2 tasse de riz basmati 
1 tasse d’eau 
1 c. à soupe de beurre 
1 c. à thé de curcuma 
1 c. à thé de miso, ou, à défaut de sauce tamari 

Bok-choy à la chinoise 
6 bok-choy miniatures, bien rincés 
1 c. à thé d’huile neutre 
2 oignons verts, émincés 
1 c. à thé de sauce soya réduite en sel 
1 c. à thé d’huile de sésame grillé 
Graines de sésame (pas sur la photo) 

1. Commencer par préparer les betteraves, ce sont elles qui requièrent le plus de cuisson. Une fois coupées en frites, les réunir dans un plat allant au four muni d’un couvercle avec les autres ingrédients. Bien mélanger, couvrir et placer dans un four préchauffé à 300 °F. Cuire de 45 à 55 minutes. Garder en attente. 

2. Pendant ce temps, préparer les galettes. Dans un petit hachoir, réunir les ingrédients indiqués, sauf la chapelure et les assaisonnements qu’on ajoutera en dernier. Assaisonner de sel et de poivre et mélanger de manière à obtenir une pâte qui se tienne bien. Façonner six boulettes et les aplatir légèrement avant de les déposer sur une plaque à cuisson doublée de papier parchemin. Lorsque les betteraves sont cuites, allumer le four à 400 °F. Enfournez la plaque et cuire 15 minutes. 

3. Dans une petite casserole, faire fondre le beurre, ajouter le riz, le miso ou la sauce tamari, saupoudrer de paprika, verser l’eau, couvrir et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter 8 min. Goûter, rectifier l’assaisonnement et réserver. 

4. Les petits bok-choy cuisent rapidement. Je les ai simplement déposés dans un poêlon avec un peu d’eau et j’ai porté à ébullition pour les blanchir 2 min. J’ai égoutté, ajouté un peu d’huile avec l’oignon vert, puis l’huile de sésame grillé. J’ai oublié les graines de sésame, mais elles ajouteront du croquant la prochaine fois.

*Si vous avez bon appétit, doublez la recette de galettes, elles feront un repas plus substantiel.



Quant à la pâte, je ne me suis pas découragée, je l’ai recyclée le lendemain en petits paquets farcis au beurre de champignons. Une chouette entrée que je referai sans doute avec des won-tons du commerce. 





Je donnerai la recette demain, mais seulement si vous insistez.

dimanche 16 juillet 2017

Cuisses de canard confites, sauce aux cerises fraîches +


Je ne me suis pas cassé la tête pour notre petit festin du samedi soir, j’ai simplement préparé une sauce pour napper des cuisses de canard confites du commerce. Une sauce que j’avais déjà préparée avec des cerises fraîches dont j’ai légèrement modifié la composition. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
2 cuisses de canard confites 

Sauce aux cerises fraîches 
15 cerises, dénoyautées et coupée en morceaux + quelques-unes pour le service 
1/3 tasse de vin rouge 
1/3 tasse de bouillon de boeuf sans sel 
La sauce gélatineuse du canard confit* 
1 anis étoilé 
1 fine tranche de gingembre
1 nuage de poivre de Cayenne ou un peu de sauce au piment 
1 c. à thé de sauce tamari réduite en sodium 
1 c. à thé fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
1 petite c. à thé de miel à ajouter avant le service 

1. Réchauffer les cuisses au four selon les indications mentionnées sur l’emballage. 

2. Pendant ce temps, dans une petite casserole à fond épais, réunir les ingrédients mentionnés sauf le miel et la fécule de maïs. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter 10 min. 

3. Verser la sauce dans le contenant fourni avec le mélangeur à main en prenant soin de retirer l’anis étoilé et la tranche de gingembre. Mixer. 

4. Remettre dans la casserole avec la fécule de maïs délayée dans un peu d’eau et porter à ébullition, la sauce épaissira. Goûter et sucrer au goût, pour ma part je n’ai ajouté qu’une petite cuillerée de miel. 

5. Napper les cuisses de cette sauce et servir avec des vermicelles de riz. 

* Les cuisses confites de marque Plaisirs gastronomiques contiennent toujours environ 1/3 de tasse de sauce gélatineuse dans l’emballage ainsi qu’une bonne quantité de gras de canard qu’on réservera à d’autres usages.


samedi 15 juillet 2017

Escalopes de poulet bbq, riz exquis à l’ananas +


Une marinade au lait de coco et à l’ananas frais* a rempli de saveurs ce duo de poulet et de riz, composant un menu délectable, un des bons plats de poulet grillé dégustés à ce jour. 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 poitrine de poulet de 300 g, tranchées en deux escalopes 
Sel, poivre et paprika 

Marinade au lait de coco 
1/2 tasse de lait de coco léger 
Le jus de 1 clémentine 
Le zeste de 1/2 lime 
1 petite gousse d’ail, pressée 3
 c. à soupe de feuilles de coriandre, hachées 
3/4 tasse de dés d’ananas frais 

Riz exquis à l’ananas 
1/2 tasse de riz basmati, rincé 
1 c. à thé de beurre 
Le reste de la marinade au lait de coco + un peu d’eau 
1/2 c. à thé pâte de cari Madras, + ou - au goût 

1. Dans une tasse graduée, mesurer le lait de coco et ajouter tous les autres ingrédients de la marinade. 

2. Déposer dans une assiette creuse les escalopes côte à côte, saler, poivrer et saupoudrer de paprika sur les deux faces. Prélever dans la tasse contenant la marinade environ 1/4 tasse de liquide et en recouvrir les escalopes, le reste servira à cuire le riz. Retourner les escalopes dans la marinade et conserver au frigo 2 h, l’assiette recouverte d’une pellicule plastique. 

3. Retirer l’assiette du frigo, 30 min avant la cuisson et déposer les escalopes sur une planche ou dans une assiette. 

4. Pour la cuisson du riz, faire fondre le beurre dans une petite casserole, y ajouter le riz et cuire 1 min. Dans la tasse contenant la marinade, ajouter suffisamment d’eau pour obtenir 1 tasse de liquide et verser sur le riz. Incorporer la pâte de cari, couvrir, porter à ébullition. Réduire le feu et cuire 8 min. 

5. Cuire les escalopes sur les grilles bien chaudes et huilées du barbecue, le nôtre est un petit modèle électrique, il a suffi de 4 min sur une face et de 3 de l’autre à couvercle fermé. Les brochettes de légumes, courgette et poivron, ont cuit en même temps, mais la courgette était encore très croquante, une courgette plus petite aurait été un meilleur choix. 

* La marinade au lait de coco et à l’ananas est l’adaptation d’une recette du livre Les 200 meilleures recettes au barbecue, publiée par le Guide cuisine.


vendredi 14 juillet 2017

Pouding au pain à l’ananas et au chocolat blanc


Une idée toute simple pour recycler un reste de pain, un reste d’ananas… ou les deux, l’ajout du chocolat blanc apportant une touche de douceur très agréable à ce dessert vite prêt. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour 6 à 8 portions 
1 tasse de boisson aux amandes ou de lait 
1 oeuf battu 
1/4 tasse de sirop d’érable 
1/3 tasse de pépites de chocolat blanc 
4 tasses de restes de pain déchiquetés ou taillés en cubes 
1 1/2 tasse de dés d’ananas frais 
1/3 tasse de flocons de noix de coco non sucrés 

La cuisson se fait dans un four à 350 °F. 

1. Dans un bol, battre l’œuf avec le lait et le sirop d’érable, puis ajouter le pain. Laisser reposer 15 min avant d’ajouter les pépites de chocolat. 

2. Bien mélanger, insérer les ananas. Verser dans une assiette en céramique de 28 cm (11 po) bien beurrée. Recouvrir de flocons de noix de coco. 

3. Enfourner et cuire 30 min ou jusqu’à ce que le pain commence à dorer en surface. 

Vous n’aimez pas la noix de coco ? Remplacez-la par la même quantité de tranches d’amande mélangées à 1 c. à soupe de sucre.