mercredi 22 février 2017

Filets de poisson blanc croustillants



J’ai préparé plusieurs poissons enrobés de cette manière, mais c’était une première hier avec des céréales multigrain. Nous avons beaucoup apprécié cette chapelure que j’ai laissée en miettes plus grossières afin que le couvert soit plus croustillant. Procédé simple et rapide, résultat délicieux ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
4 filets de sole (plie), environ 275 g 
1 oeuf battu 
Sel, poivre 

Enrobage aux flocons de céréales 
1 tasse de flocons de céréales multigrains, type Corn Flakes, écrasés au rouleau à pâte
1 c. à thé de curcuma 
Le zeste de 1/2 citron 
2 c. à soupe de feuilles de coriandre ou de persil, émincées 

La cuisson se fait dans un four à 425 °F sur la grille du centre. 

1. Préparer une assiette creuse avec l’oeuf battu, une autre avec les céréales émiettées mélangées au curcuma, au zeste et à l’herbe fraîche. 

2. Préparer une plaque à cuisson doublée de papier parchemin. 

3. Saler et poivrer les filets de poisson avant de les tremper dans l’oeuf, puis dans l’enrobage. 

4. Déposer sur la plaque préparée et enfourner. 

5. Cuire 6 ou 7 minutes pour des filets de sole plutôt minces, ajouter quelques minutes pour des poissons plus épais. Servis ici avec une mayonnaise garnie de câpres. 

Adaptée pour deux de cette recette de Coup de Pouce 


mardi 21 février 2017

Moules à la japonaise


Je me suis procuré du miso tout récemment et j’ai eu envie d’en aromatiser des moules. Pour que celles-ci soient le plus près possible de la cuisine japonaise, elles ont cuit dans le saké et je leur ai ajouté des champignons. Une manière simple, saine et savoureuse de déguster des moules, servies ici sur des vermicelles de riz. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 kg de moules prêtes à cuire, brossées et soigneusement rincées 
1/2 tasse de saké 
1 c. à thé de miso* 
6 champignons café, tranchés 
1 c. à soupe d’huile végétale + 1 c. à thé de beurre 
1 gousse d’ail, pressée 
1 c. à thé de fécule de maïs délayée dans un peu d’eau 
2 c. à soupe de coriandre fraîche pour garnir 

1. Dans une grande casserole ou, mieux encore, dans un grand poêlon avec couvercle, faire ouvrir les moules dans le saké. Les cuire jusqu’à ce qu’elles soient ouvertes, soit entre 3 et 5 min. 

2. Placer un grand bol sous une passoire et verser le poêlon de moules dans la passoire. Jeter les moules qui sont fermées. Conserver et réserver le bouillon de cuisson. 

3. Retirer les moules de la passoire et prendre le temps de détacher la demi-coquille de chacune. 

4. Dans le poêlon ayant servi à ouvrir les moules, faire revenir les tranches de champignons dans la matière grasse. Ajouter l’ail, cuire 1 minute, verser le bouillon de cuisson des moules et la fécule délayée. Porter à ébullition et laisser cuire 1 min, la sauce épaissira. 

5. Remettre les moules dans la casserole et bien réchauffer avant de servir, nappées de sauce et garnies de coriandre. Touche gourmande La prochaine fois, j’ajouterai à la sauce une lichette de crème ou de préparation crémeuse au soya. 

*Le miso Shiro Amano jaune pâle contient moins de sel que les autres miso et s’avère un excellent produit pour apprivoiser cet aliment traditionnel de la cuisine japonaise quand on souhaite l’intégrer à son alimentation.



lundi 20 février 2017

Assiette gourmande à la grecque


Cette assiette colorée remplie de légumes se compose d’un riz aux tomates séchées auquel j’ai ajouté des ingrédients aimés de la cuisine grecque: courgettes, chou frisé, olives, petites tomates et dés de cheddar, je n’avais plus de feta. Un repas sans viande sain et nourrissant ou un accompagnement substantiel. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 courgette jaune, en spirales 
1 courgette verte, en spirales 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
1 petite gousse d’ail, pressée 
2 feuilles de chou frisé débarrassées de leur tige centrale, en bouchées 
9 olives de Kalamata 
5 tomates cerises, en tranches 
40 g de cheddar fort en dés, ou de feta émiettée 
1 c. à thé d’huile 
Sel et poivre au goût 

Riz à la grecque 
1/2 tasse de riz, moi Oncle Bob 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
1 tasse d’eau ou de bouillon de légumes ou de poulet 
3 tomates séchées dans l’huile, hachées finement 
1/2 poivron jaune, en dés 
Sel, poivre, origan séché 

La cuisson se termine dans un four à 375 °F en mode convection ou à 400 °F, en mode normal. 

1. Commencer par cuire le riz, c’est celui qui requiert le plus de cuisson. Dans une petite casserole, chauffer l’huile avec les tomates séchées et les dés de poivron durant 2 ou 3 min. Mouiller avec l’eau et le bouillon, porter à ébullition, réduire le feu et laisser cuire 20 min jusqu’à ce que le riz soit tendre. Saupoudrer d’origan séché. 

 2. Lorsqu’il ne reste que 5 min de cuisson au riz, dans un poêlon, dans la matière grasse suggérée, cuire les spirales de courgette 3 min. Ajouter l’ail et cuire 1 min. Saler légèrement, poivrer généreusement. 

3. Dans une grande assiette allant au four légèrement huilée, répartir le riz en trois grosses cuillerées, à égales distances l’une de l’autre. Combler les espaces avec les spirales de courgette. Disperser les bouchées de chou frisé, les olives, les tomates cerises et les dés de fromage. Saler légèrement ce qui ne l’est pas. Asperger légèrement le chou frisé d’huile d’olive afin qu’il devienne croustillant. 

4. Enfourner et cuire entre 10 et 15 minutes sur la grille du centre. Sans déplacer l’assiette, allumer le gril et cuire 2 ou 3 min pour faire fondre le fromage.



dimanche 19 février 2017

Petits pâtés de canard confit aux champignons +



Ce premier essai avec une chair de canard confite du commerce nous a conquis. Malgré une texture qui se rapproche davantage d’un hachis que d’un effiloché, cette viande est savoureuse. La sauce, simplement agrémentée de carottes et de champignons, s’harmonisait parfaitement avec le bon goût du canard. Une fraction de plus que la note de passage pour cette première improvisation réussie ! 

Appréciation *** 1/4 
Ingrédients pour deux 
1 paquet de canard confit effiloché de 200 g, moi Canabec 
6 petites carottes nantaises, en rondelles 

Sauce aux champignons 
6 champignons café, tranchés 
2 c. à soupe de gras de canard ou d’huile d’olive 
1 c. à soupe de farine 
1 tasse de bouillon de poulet maison ou de boeuf 
2 c. à soupe de brandy (facultatif) 
Le zeste de 1/2 orange 

Pâte express au parmesan 
1/2 tasse de farine non blanchie 
2 pincées de sel 
1 c. à thé de levure chimique (poudre à pâte) 
3 c. à soupe de parmesan fraîchement râpé 
1 c. à soupe comble de beurre ou de margarine Or 
1/4 tasse de lait ou de boisson au soya sans sucre 
Un peu de jaune d’oeuf pour la dorure 

La cuisson des pâtés se termine dans un four à 400 °F, dans deux ramequins de 13 cm (5 po). 

1. Dans une petite casserole, cuire les rondelles de carotte dans l’eau bouillante durant une dizaine de minutes, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Égoutter et réserver. 

2. Préparer la sauce. Dans un poêlon, faire revenir les champignons tranchés dans le gras de canard jusqu’à ce qu’ils soient cuits. Saupoudrer de farine, bien mélanger, puis mouiller avec le bouillon et le brandy, ajouter le zeste d’orange. Porter à ébullition, réduire le feu et laisser mijoter 5 minutes, la sauce épaissira. Ajouter les carottes égouttées, goûter, rectifier l’assaisonnement au besoin, réserver. 

3. Préparer la pâte. Dans un bol moyen, réunir la farine, le sel, la levure chimique et le parmesan. Bien mélanger. Ajouter le beurre et couper avec un coupe-pâte jusqu’à l’obtention d’une chapelure grossière. Mouiller avec le lait et bien mélanger. Pétrir 1minute sur une surface enfarinée avant de rouler en deux cercles de la grandeur des ramequins. 

4. Pour le montage, il suffit de répartir la chair du canard dans les deux ramequins, de couvrir chacun de la sauce, puis des cercles de pâte. Percer celle-ci à l’aide d’un couteau et badigeonner de jaune d’oeuf.

5. Enfourner sur la grille du centre et cuire 20 min à 400 °F, ou jusqu’à ce que la pâte soit dorée.


samedi 18 février 2017

Galettes de veau à l’anglaise et Grelots croustillants



Après un deuxième essai, les petites pommes de terre écrasées ont encore déçu nos attentes : savoureuses, oui, mais pas croustillantes. J’ai certainement manqué de patience, j’aurais dû prolonger leur cuisson. Par chance, les galettes aux deux moutardes se sont révélées exquises, les meilleures dégustées à ce jour, m’a dit mon goûteur. Et il a ajouté avec le sourire: elles seront encore meilleures avec des frites…! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
275 g de veau haché maigre 
La moitié d’un gros oeuf 
1 c. à thé de moutarde de Dijon 
1 c. à thé de moutarde à l’ancienne 
3 c. à soupe de chapelure panko 
1 c. à thé de sauce Worcestershire 
2 c. à soupe de coriandre émincée 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de beurre 
Sel, poivre et paprika 

Grelots pas encore croustillants 
225 g de pommes de terre «grelots» rouges non pelées, environ 12 unités 
1 c. à soupe d’huile d’olive 
Sel, poivre et paprika 

La cuisson des galettes se fait sur la cuisinière, celle des grelots dans un four à 425 °F sur la grille du centre, sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin. 

1. Dans une petite casserole, déposer les grelots et couvrir d’eau. Porter à ébullition à feu vif. Lorsque l’eau commence à bouillir, compter 15 minutes de pré-cuisson. Égoutter. 

2. Déposer les grelots cuits sur une planche et les écraser un à un à l’aide d’une spatule pour obtenir des galettes de même épaisseur. Disposer sur une plaque à cuisson tapissée de papier parchemin. 

3. Badigeonner d’huile à l’aide d’un pinceau de cuisine, saler raisonnablement, poivrer généreusement et saupoudrer de paprika. 

4. Cuire au four entre 30 et 35 minutes ou jusqu’à ce que les pommes de terres soient dorées et croustillantes (voir et comparer les deux recettes ci-dessous). 

 5. Pendant ce temps, préparer les galettes. Dans un bol, réunir l’oeuf, les deux moutardes, la sauce anglaise et la chapelure, bien mélanger avant d’ajouter le veau haché. Ajouter la coriandre et façonner quatre boulettes, saler, poivrer et saupoudrer de paprika. 

6. Cuire dans la matière grasse 5 minutes de chaque côté.

Note
J’ai d’abord suivi la recette de Cuisine Futée, puis celle de Stefano. La température du four et le temps de cuisson diffèrent, dans les deux cas, il faudra prolonger la cuisson.





vendredi 17 février 2017

Petit gâteau aux nectarines et au chocolat




Un petit dessert vite prêt qui réunit fruits et chocolat est toujours apprécié chez nous, comme si la présence des fruits, ici des nectarines, nous déculpabilisait de céder à notre penchant pour le chocolat. Et c’est exactement l’effet que ce gâteau a sur nous…Chocolat, que c’est bon ! 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1/2 tasse de farine tout usage non blanchie 
1/2 tasse de flocons d’avoine à cuisson rapide 
1 c. à thé  de levure chimique (poudre à pâte)
3 c. à soupe de cacao non sucré
2 oeufs 
1/2 tasse de cassonade 
1/3 tasse d’huile de pépins de raisin ou d’une autre huile végétale
1/4 tasse de boisson au soya ou de lait 
1/2 tasse de pépites de chocolat noir mi-sucrés 
2 nectarines pelées, en dés 

 La cuisson se fait dans un four à 350 °F sur la grille du centre. 

1. Dans un bol moyen, réunir les flocons d’avoine, la farine, la levure et le cacao. Bien mélanger. Réserver. 

 2. Dans un bol plus grand, fouetter les oeufs avec la cassonade. Ajouter l’huile en filet. Incorporer les ingrédients secs en alternant avec le lait. Ajouter les pépites de chocolat et les dés de nectarine et mélanger à la cuillère de bois. 

3. Verser dans un moule beurré et enfariné, une assiette à tarte en céramique fait très bien l’affaire. 

4. Enfourner et cuire au four entre 30 et 40 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dents inséré au centre du gâteau en ressorte propre. 

Ne faites pas comme moi, laisser refroidir avant de découper en pointes.



jeudi 16 février 2017

Assiette gourmande au millet


Quand on a envie d’une pause viande, rien ne vaut une assiette remplie de légumes grillés. Cette fois, j’ai choisi le millet pour accompagner ces dés de courge et de courgette et ces petits choux de Bruxelles. Mais comme cette céréale nutritive et énergétique est un peu sèche, j’aurais dû lui ajouter un pesto ou un beurre à l’ail comme je l’ai fait dans une assiette précédente (voir le lien ci-dessous), ce que ferai la prochaine fois…! Belle trouvaille que ces pois chiches croustillants, délicieux avec l’apéro. 

Appréciation *** 
Ingrédients pour deux 
1 conserve de pois chiches de 540 ml, rincés et égouttés 
1 c. à soupe d’huile d’olive + 1 c. à thé de sauce tamari ou soya 
1/4 c. à thé de paprika et de graines de coriandre moulues 
1/2 tasse de millet + 1 tasse d’eau bouillante ou de bouillon de légumes 
2 tasses de courge musquée, en dés 
8 choux de Bruxelles, en moitiés 
1 petite courgette, en tranches épaisses 
1 c. à soupe d’huile d’huile d’olive + 1 c. à thé supplémentaire 
1/2 tasse de gruyère ou cheddar fort râpé 
 2 c. à soupe de pesto ou de beurre à l’ail ( ma suggestion) 
Sel et poivre au goût 

La cuisson se fait dans un four à 400 °F, sur la grille du centre. 

1. Commencer par les pois chiches, ce sont les plus longs à cuire. Dans un grand bol, réunir les pois chiches égouttés, l’huile d’olive, la sauce tamari ou soya et les épices. Bien mélanger et étendre sur une grande plaque à cuisson doublée de papier parchemin. Enfourner et cuire 35 min en remuant les pois aux 10 minutes. Laisser ensuite refroidir sur la plaque, ils seront encore plus croustillants. Réserver. 

2. Pendant la cuissons des pois chiches, dans le même grand bol, réunir les dés de courge, les choux et l’huile d’olive, et bien mélanger de façon à imprégner les légumes d’huile. Saler légèrement, poivrer généreusement. Les disposer ensuite sur une plaque à cuisson ou une grande assiette allant au four tapissée de papier parchemin. Enfourner sur la grille du bas et cuire 15 min. Au bout de ce temps, ajouter les tranches de courgettes qu’on aura arrosées du reste de l’huile et cuire encore 10 min, ou jusqu’à ce que tous les légumes soient tendres. 

3. Pendant la cuisson des légumes, dans une petite casserole, faire cuire le millet dans l’eau bouillante durant 20 minutes, à couvert, jusqu’à ce que le liquide soit absorbé. Réserver. 

4. Lorsque le millet est cuit, le répartir dans une grande assiette allant au four à l’aide d’une cuillère de service. Comme je le suggère en introduction, l’arroser alors de pesto ou de beurre à l’ail. Disposer ensuite les légumes cuits, sauf les pois chiches et parsemer de fromage râpé. 

5. Enfourner et cuire 10 min, allumer le gril et faire gratiner 2 ou 3 min jusqu’à ce que le fromage bouillonne. Servir avec les pois chiches à part. 

Vous aimerez sans doute aussi cette autre assiette gourmande:

Recette très légèrement adaptée du livre Fou des légumes verts, Guy Saint-Jean, éditeur, 2015.